facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le succès met à rude épreuve les joyaux touristiques d'Italie

Sur le sentier côtier spectaculaire qui relie les villages médiévaux des Cinque Terre, accrochés aux falaises de la côte ligure dans le nord-ouest de l’Italie, il faut désormais s’attendre à une circulation en accordéon. Niché entre mer et montagne, large d’à peine 30 cm par endroits, ce sentier rocailleux est présenté comme un « must » dans tant de guides touristiques que sous le soleil brûlant de ce matin d’août, ça coince entre les villages de Monterosso et Vernazza. Hardy Yang, un étudiant chinois de 18 ans venu avec sa famille depuis la province du Yunnan, ne s’en plaint pas pour autant: « Les mots me manquent, c’est tellement magnifique », lâche-t-il à l’AFP. « Et vous savez, en Chine, il y a partout autant de monde… »

Parc national inscrit au patrimoine de l’Unesco, les Cinque Terre comptent environ 5.000 habitants mais ont attiré 2,5 millions de touristes l’année dernière. Et il pourrait y en avoir jusqu’à 20% de plus cette année, les craintes liées aux attentats et à l’instabilité en Tunisie et en Turquie ayant détourné vers l’Italie une partie des touristes, explique Vittorio Alessandro, président du parc national. D’autres perles italiennes comme Venise, Florence ou Capri subissent la même pression, qui pousse certains à réclamer des mesures pour limiter l’accès à certains sites saturés de touristes. « La relation entre les visiteurs et les habitants risque de devenir conflictuelle », a récemment prévenu le maire de Venise, Luigi Brugnaro, qui réclame avec d’autres responsables locaux la possibilité de limiter l’accès à certains sites, une mesure que le gouvernement de centre-gauche envisage sérieusement.

Au parc des Cinque Terre, M. Alessandro a annoncé cette année un plan pour contrôler le nombre de visiteurs et un nouveau système de billets: l’accès aux sentiers est désormais payant (7,5 euros) et le train coûte plus cher pour les touristes que pour les habitants, le surplus encaissé servant à entretenir les sentiers. L’initiative a poussé certains de ses détracteurs à agiter le spectre d’un numerus clausus qui verrait des touristes bloqués par des barrières sur les routes ou empêchés de monter dans les trains emmenant les foules déguster des spaghetti aux palourdes ou des daurades grillées dans les petits ports de pêche… »Nous n’avons pas de portails, nous n’avons pas de barrières, le parc est ouvert, les gares sont ouvertes », assure M. Alessandro. Mais les 43 km2 du parc sont « un territoire petit et fragile, et oui, il faut rationaliser les flux ».

Les efforts se concentrent maintenant sur une expansion du trafic ferroviaire, afin de mieux répartir dans la journée le flux des départs et des arrivées. Malgré l’augmentation du nombre de visiteurs, ce système a permis de limiter les embouteillages dans les ruelles et d’éviter une densité trop dangereuse sur les quais des petites gares. Reste le défi des navires de croisières et de leurs impressionnantes vagues de voyageurs en excursion.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 mai 2017 Trump a quitté l'ambassade américaine pour se rendre dans le quartier européen

Le président américain Donald Trump a quitté jeudi matin l’ambassade américaine, où il a passé la nuit, pour se rendre dans le quartier européen. Un impressionnant dispositif policier encadrait une nouvelle fois le déplacement de « Potus » (Presi lire plus

Belga

25 mai 2017 The Hotel toujours entouré d'une vaste zone de sécurité

The Hotel, où Melania Trump a passé la nuit, reste entouré d’une vaste zone de sécurité, même si le Boulevard de Waterloo, entre la Porte de Namur et l’avenue Louise a été rouvert à la circulation, a constaté l’agence Belga sur pla lire plus

Belga

25 mai 2017 L'Otan rejoint la coalition anti-Daech

L’Otan va rejoindre la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), sans participer aux opérations de combat, a annoncé jeudi le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, à q lire plus

Belga

25 mai 2017 Mars: une enquête pointe les raisons du crash de l'atterrisseur européen

Un logiciel de bord trompé « par des informations contradictoires » juste avant l’atterrissage sur Mars: les raisons du crash du module européen Schiaparelli le 19 octobre ont été établies par une enquête diligentée par l’Agence spatiale européenn lire plus

Belga

25 mai 2017 Attentat à Manchester – L'auteur des faits était arrivé de Düsseldorf

L’auteur de l’attentat de lundi à Manchester, Salman Abedi, avait pris l’avion de Düsseldorf à Manchester 4 jours avant les faits, ont confirmé des sources sécuritaires allemandes. En 2015, l’homme avait déjà séjourné à Francfort o lire plus

Belga

25 mai 2017 Attentat à Manchester – Les fuites "nuisent" à l'enquête

La police antiterroriste britannique a regretté jeudi la « divulgation non autorisée » d’informations notamment aux Etats-Unis sur l’attentat contre un concert lundi à Manchester, jugeant que cela « nuisait » à l’enquête. « Nous apprécions grandement les relations lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/