Le Royaume-Uni double à 500 le nombre de ses soldats en Irak

Le Royaume-Uni va doubler le nombre de ses soldats en Irak, soit 500 militaires qui vont contribuer à entraîner les troupes irakiennes et kurdes qui se battent contre le groupe djihadiste Etat islamique, a annoncé mercredi le ministre de la Défense Michael Fallon. « Nous dépêcherons 250 troupes supplémentaires sur le théâtre (d’opérations) dans les toutes prochaines semaines », a indiqué le ministre britannique à l’issue d’une réunion près de Washington de pays membres de la coalition internationale contre l’EI, pilotée par les Etats-Unis.
« La Grande-Bretagne double le nombre de troupes qu’elle a en Irak pour aider à entraîner les forces irakiennes et des peshmergas » kurdes, a précisé M. Fallon devant la presse.
« On a demandé à d’autres pays leurs contributions pour voir ce qu’ils peuvent faire de plus », a-t-il rapporté, sans citer nommément d’autres partenaires de la coalition contre le groupe EI en Irak et en Syrie.
Les Etats-Unis ont réuni mercredi près de Washington leurs alliés de la coalition et ont promis de terrasser la « tumeur » djihadiste en Syrie et en Irak et de combattre les « métastases » des attentats islamistes dans le monde.
Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a fait état d' »engagements » entre pays alliés pour reprendre à terme au groupe EI ses bastions de Mossoul en Irak et de Raqa en Syrie.

Partager l'article

20 juillet 2016 - 22h55