facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le responsable de l'attentat suicide à Ansbach a été "directement influencé" par une autre personne

Le Syrien qui s’est fait exploser dimanche soir près d’un festival de musique à Ansbach en Allemagne au nom du groupe Etat islamique (EI) a été « directement influencé » par une autre personne, ont indiqué mercredi les autorités locales. « Il y a eu visiblement un contact direct avec quelqu’un, qui a eu une influence déterminante sur la réalisation de cet attentat », a déclaré le ministre de l’Intérieur bavarois, Joachim Herrmann. L’exploitation de son téléphone portable, dans lequel a été retrouvée une vidéo le montrant prêtant allégeance à l’EI, a permis d’établir qu’il a eu une « discussion intense » avec une personne indéterminée, qui s’est achevée « directement avant l’attentat », a poursuivi M. Herrmann, en marge d’une réunion du gouvernement bavarois à Gmund am Tegernsee.

Il n’a en revanche pas précisé si ce contact avait eu lieu avec un membre de l’EI, ni combien de temps il avait duré. L’administration allemande a confirmé par ailleurs l’existence d’une expertise psychologique dans laquelle le jeune homme fait part de son désir de « suicide spectaculaire », notamment après la mort de sa femme et de leur fils de six mois. Ce rapport a été révélé par le quotidien Bild. Résidant dans un foyer à Ansbach, il avait tenté par deux fois dans le passé de mettre fin à ses jours, et séjourné dans une clinique psychiatrique. Selon ce rapport, le Syrien avait « un esprit extrême », et n’avait plus rien à perdre après la mort de sa famille.

L’engin qu’il a fait explosé dimanche soir devant un café-restaurant d’Ansbach avait été rempli de pièces métalliques, selon la police. « Au vu des témoignages et aussi de la conversation la question se pose de savoir s’il a voulu déclencher la bombe à ce moment-là », a souligné Joachim Herrmann, évoquant une possible erreur du Syrien, unique victime d’un attentat qui a fait 15 blessés, dont quatre dans un état grave.

Juste avant de se faire sauter, il avait tenté de rentrer dans un festival de musique où étaient présentes 2.500 personnes. S’il avait réussi à y pénétrer, le bilan aurait été à coup sûr beaucoup plus lourd. L’auteur de l’attaque, débouté de sa demande d’asile il y a un an, était originaire d’Alep et portait des blessures de guerre. Les enquêteurs cherchent à déterminer s’il avait un passé militaire.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 janvier 2017 Publifin – M. Di Rupo annonce des mesures de transparence et de décumul

Le président du PS, Elio Di Rupo, présentera rapidement plusieurs mesures pour assainir et moraliser le fonctionnement des intercommunales, a-t-il indiqué jeudi en réaffirmant sa confiance envers le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, en difficulté de lire plus

Belga

19 janvier 2017 Les Lokerse Feesten annoncent la venue des Pixies

Le groupe de rock américain Pixies se produira en août aux Lokerse Feesten (Fêtes de Lokeren), a annoncé jeudi matin l’organisation du festival. Le « groupe culte de rock de la fin des années 1980, début des années 1990, connaît un retour en force, lire plus

Belga

19 janvier 2017 Le refuge de Barack Obama à la Maison Blanche? Les livres

Grand admirateur d’Abraham Lincoln, 16e président des Etats-Unis, Barack Obama, 44e, partage avec lui un goût prononcé pour la lecture. Elle fut, dit-il, un refuge salutaire durant ses deux mandats à la tête de la première puissance mondiale. « A une épo lire plus

Belga

19 janvier 2017 A 92 ans, George H. W. Bush en soins intensifs pour une pneumonie

L’ancien président américain George H. W. Bush, âgé de 92 ans et hospitalisé depuis samedi au Texas, souffre d’une pneumonie, a annoncé son porte-parole mercredi. Son épouse Barbara, qui toussait, a également été hospitalisé lire plus

Belga

19 janvier 2017 Morandini: l'enquête pour "harcèlement sexuel" classée sans suite

Cet été, de jeunes comédiens avaient raconté les dérapages d’un casting pour une web-série produite par Jean-Marc Morandini: la justice a classé l’enquête ouverte pour « harcèlement sexuel » contre l’animateur, qui reste mis en examen pour lire plus

Belga

19 janvier 2017 Passion Grand Bleu pour André Laban, ancien second de Cousteau

Il a été pendant 21 ans le second du commandant Cousteau et a parcouru avec lui les mers du monde entier. A 88 ans, André Laban cultive toujours sa passion du Grand Bleu avec des peintures, notamment sous l’eau, après avoir participé à des documentaires lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/