Le raid sur Dieppe, première exposition temporaire du War Heritage Institute

La première exposition temporaire du War Heritage Institute (WHI) ouvre ses portes ce samedi. Elle est consacrée au raid sur Dieppe (France) mené le 19 août 1942. Cette opération sur la ville normande, dont on commémore cette année le 75e anniversaire, reste un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale. Il y a 75 ans, le 19 août 1942, les Alliés lançaient l’opération “Jubilee”, un raid anglo-canadien sur Dieppe, en Normandie, pour tester les défenses allemandes sur les côtes normandes dans la perspective d’un débarquement ultérieur.
Après neuf heures de combat, l’opération se révèlera un échec sanglant. La propagande allemande montrera à l’envi aux actualités cinématographiques les images des milliers de soldats alliés tués, blessés et faits prisonniers, les chars et les barges de débarquement détruits.
Les Alliés tirèrent cependant de précieux enseignements de cet échec pour l’opération Overlod du 6 juin 1944: nécessité de l’effet de surprise et d’opérations de diversion, bombardement aérien et maritime préalable des défenses côtières, débarquements sur de vastes plages de sable.
Au total, des dizaines d’objets et de documents uniques provenant aussi bien du Musée royal de l’Armée que de la ville de Dieppe, d’associations locales ou encore de collections privées permettent de retracer, à partir de ce samedi 24 juin et jusqu’au 31 décembre, au Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire au Cinquantenaire à Bruxelles, le déroulement de l’opération “Jubilee”.
Quatre zones complémentaires proposent aux visiteurs une mise en contexte historique avec les principaux acteurs militaires, la participation belge à l’opération “Jubilee”, la guerre médiatique à travers la presse ainsi que le devoir de mémoire. Le raid est également abordé par le biais de la bande dessinée.

Partager l'article

24 juin 2017 - 06h00