"Le PTB est complice de Marine Le Pen", estime le chef de groupe MR à la Chambre

Le chef de groupe MR à la Chambre, Denis Ducarme, ne digère pas que le PTB ne prône pas explicitement un vote pour Emmanuel Macron au deuxième tour de la présidentielle en France. “Le PTB est complice de Marine Le Pen. Les masques tombent: le PTB voit peu d’intérêt à défendre la démocratie”, a-t-il déclaré mardi au quotidien Le Soir. “Si tous les partis agissaient de la sorte, cela conduirait au chaos. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui, c’est à une forme de complicité entre l’extême-gauche et l’extrême-droite. Il est temps de se rendre compte que l’on a affaire à un autre danger extrémiste”, commente M. Ducarme. “On ne leur demande pas d’aimer Emmanuel Macron, mais d’appeler à voter contre Le Pen. Comment peut-on du reste se déclarer anti-fasciste et ne pas appeler à voter contre l’extême-droite? N’était-ce pas dans l’ADN de l’extrême-gauche? Mais tout cela ne m’étonne pas, et c’est pour cela que j’ai défendu l’idée d’un cordon sanitaire contre l’extrême-gauche. Pour moi, les extrêmes se rejoignent”, conclut-il.

Le député fédéral PTB Raoul Hedebouw a très peu apprécié la sortie du libéral et l’a fait savoir sur Twitter. “Faut vraiment oser … dire ça quand on est en coalition avec la N-VA qui diffuse activement le racisme dans notre société …”, a-t-il commenté sur le réseau de microblogging.

Partager l'article

25 avril 2017 - 17h10