Le PS de Charleroi se prononce en faveur du décumul intégral

La fédération PS de Charleroi s’est prononcée samedi à l’unanimité en faveur d’un décumul intégral entre les fonctions de bourgmestre, d’échevin ou de président de CPAS et un mandat parlementaire, a indiqué le président, Eric Massin. Quelque 400 militants se sont réunis samedi avant le congrès du PS du 2 juillet au cours duquel le parti approuvera une série de mesures devant favoriser la bonne gouvernance publique. Les représentants des sections locales, soit près de 180 délégués, ont préféré le décumul « intégral » à l’autre proposition visant à autoriser le cumul de ces deux mandats mais excluant une rémunération pour le mandat local.

D’autres questions étaient soumises aux sections locales. Pour deux d’entre elles, les délégués ont souhaité une application immédiate et non au plus tard le 1er janvier 2018: l’exercice à titre gratuit des mandats dérivés dans les asbl communales, paracommunales, etc. et l’intégration dans le plafond légal de tout mandat détenu par un élu dans une asbl ou personne morale soumise à la législation sur les marchés publics.

Les délégués ont dû consulter leur section entre mardi et vendredi soir. « C’est un grand exercice démocratique », a salué M. Massin.

La fédération carolorégienne s’inscrira dans la ligne du parti qui sera fixée le week-end prochain.

« Le 2 juillet, quel que soit le vote des militants du parti et la décision prise, la fédération de Charleroi s’y ralliera », a précisé M. Massin.

Partager l'article

24 juin 2017 - 14h05