Le président du Nigeria prolonge son séjour à Londres pour des examens médicaux

Le président du Nigeria Muhammadu Buhari va prolonger son séjour à Londres, en attendant le résultat d’examens médicaux, a annoncé dimanche son porte-parole, dans un communiqué peu susceptible d’enrayer les rumeurs selon lesquelles le chef de l’État est souffrant. Femi Adesina a indiqué que M. Buhari, 74 ans, avait écrit aux deux chambres du Parlement dimanche pour « les informer de son désir de prolonger son congé afin d’achever une série d’examens recommandés par ses médecins et recevoir les résultats ».
Aucun calendrier n’a été communiqué concernant le retour prévu du président, et aucun détail donné sur les examens qu’il a subis.
Le retour à Abuja du président nigérian, dont l’aptitude physique à exercer sa charge faisait déjà l’objet de questions avant même son entrée en fonctions en mai 2015, était prévu dimanche, après un congé de 10 jours.
La présidence nigériane avait initialement annoncé que M. Buhari associerait ses vacances dans la capitale britannique avec des examens médicaux de routine, mais a été contrainte de répondre aux rumeurs selon lesquelles il était gravement malade voire décédé.
Ancien général de l’armée, qui dirigea une junte dans les années 1980, le président nigérian s’était déjà rendu à Londres en juin 2016 pour faire soigner ce que la présidence avait décrit comme une infection persistante de l’oreille interne, l’obligeant à annuler plusieurs engagements.
Selon son porte-parole, M. Buhari s’est vu « conseillé de terminer le cycle d’examens avant de rentrer » au Nigeria.
Le vice-président Yemi Osinbajo assure l’intérim en son absence.

Partager l'article

05 février 2017 - 21h20