Le perchiste Shawn Barber testé positif à la cocaïne avant les Jeux

Le Canadian Shawn Barber, champion du monde de saut à la perche en 2015, avait été autorisé par son pays à prendre part aux Jeux Olympiques de Rio alors qu’il venait d’être testé positif à la cocaïne, ont révélé des médias canadiens jeudi. Il avait en fait été conclu, après audition du sportif, qu’il avait ingéré la cocaïne à son insu lors d’un rendez-vous « galant ». Il aurait, la nuit précédant son entrée en compétition aux trials canadiens, le 8 juillet, embrassé une femme avec laquelle il avait arrangé un rendez-vous dans une chambre d’hôtel, et qui avait consommé de la cocaïne juste avant. Il voulait, de son propre aveu, trouver une partenaire sexuelle « pour la semaine ou le week-end », dans le but de « soulager son stress », peut-on lire dans la décision officielle du tribunal antidopage canadien qui a tranché l’affaire, publiée jeudi.
Le lendemain, Shawnacy Barber avait remporté le concours des trials, se qualifiant sans encombre pour les Jeux brésiliens, mais avait ensuite fait l’objet d’un test antidopage qui avait révélé la présence de traces de cocaïne, à la surprise de l’athlète. Une sanction de 4 ans avait été proposée dans un premier temps, avant qu’il ne soit jugé que l’athlète avait probablement ingéré la substance interdite à son insu, comme il l’affirmait. La femme en question a d’ailleurs témoigné. Estimant qu’il n’avait pas non plus été l’auteur d’une négligence coupable, le tribunal antidopage du Sport Dispute Resolution Centre of Canada avait décidé le 11 août que sa période de suspension était abandonnée.
Grand espoir de médaille, Barber avait finalement terminé 10e à Rio, avec un saut à 5.50. L’affaire, rendue publique jeudi, rappelle celle qui avait concerné le tennisman français Richard Gasquet, qui a d’ailleurs servi de base aux autorités canadienne compétentes dans leur décision d’abandon de toute sanction.

Partager l'article

06 octobre 2016 - 22h45