Le parquet fédéral informé de bombardements belges avec de potentielles victimes civiles

Le parquet fédéral belge a été informé par la Défense de deux potentiels incidents lors de bombardements en Irak et examine la nécessité d’ouvrir une enquête par rapport à ces faits, a indiqué vendredi à l’agence Belga son porte-parole Eric Van Der Sypt. Il nuance de la sorte une information révélée jeudi soir, durant l’émission Terzake (VRT), par deux députés de l’opposition, Alain Top (sp.a) et Wouter De Vriendt (Groen). Ceux-ci avaient signalé que ce même parquet avait ouvert une enquête sur de possibles victimes civiles d’assauts aériens par l’armée belge dans la région de Mossoul. Selon un tweet d’Airwars, les ministères belge et français de la Défense ont demandé à des ONG d’examiner si un de leurs avions était impliqué dans un bombardement sur le district d’Aj jadida à Mossoul, qui aurait fait le 17 mars dernier au moins 200 victimes civiles. D’après les deux députés, le parquet fédéral aurait ouvert une enquête, Wouter De Vriendt ayant d’ailleurs connaissance de “plusieurs enquêtes”.

“Nous avons reçu de la Défense une information sur deux potentiels incidents”, répond Eric Van Der Sypt. “Nous examinons à présent si une enquête doit être ouverte. S’il apparait qu’il est possiblement question d’une infraction aux ‘rules of engagement’, ce sera le cas mais c’est donc analysé pour le moment. Dans tous les cas, même si des victimes civiles ont perdu la vie, cela ne veut pas automatiquement dire qu’une faute punissable a été commise.”

Partager l'article

31 mars 2017 - 11h35