Le parquet de Bruxelles veut poursuivre le député Christian Van Eyken pour assassinat

Le parquet de Bruxelles souhaite renvoyer devant le tribunal correctionnel le député francophone du parlement flamand Christian Van Eyken (UF) et sa collaboratrice Sylvia B. pour l’assassinat de Marc Dellea. La chambre du conseil examinera cette requête le 14 avril, a confirmé lundi le parquet de Bruxelles à l’agence Belga. Marc Dellea, âgé de 45 ans, avait été retrouvé mort le 8 juillet 2014 dans son appartement à Laeken. Il avait reçu une balle dans la tête. Le parquet de Bruxelles avait ouvert une enquête qui avait mené à Sylvia B., l’épouse de la victime, et Christian Van Eyken. En octobre 2015, Sylvia B. avait été placée sous mandat d’arrêt pour assassinat et le 27 janvier, c’était au tour de Christian Van Eyken de connaître le même sort. Il avait toutefois été relâché le lendemain car le mandat d’arrêt n’était pas signé.

Début 2017, le juge d’instruction avait bouclé son enquête et remis le dossier au parquet. Le parlement flamand a levé l’immunité parlementaire du député que le parquet souhaite désormais poursuivre pour assassinat. Le dossier sera examiné le 14 avril par la chambre du conseil tandis que Christian Van Eyken continue de nier catégoriquement toute implication.

Christian Van Eyken et Sylvia B. comparaîtront par ailleurs le 24 avril devant le tribunal correctionnel pour une affaire d’escroquerie et de faux. Le député est suspecté d’avoir menti au sujet des diplômes de Sylvia B., son ancienne collaboratrice parlementaire avec qui il entretenait une relation.

Partager l'article

20 mars 2017 - 11h45