Le Parlement catalan approuve tenue d'un référendum sur indépendance avant septembre 2017

Le Parlement catalan a augmenté la pression sur Madrid jeudi en votant pour la tenue d’un référendum sur l’indépendance de l’Espagne au plus tard en septembre 2017. La chambre, dominée par les indépendantistes, a voté par 72 voix (sur un total de 135) la proposition du président catalan, Carles Puigdemont, de tenir ce référendum avec ou sans l’autorisation du gouvernement espagnol.
Ce vote s’apparente à un nouveau défi lancé à la justice espagnole qui, quelques heures auparavant, s’en était prise à la présidente du Parlement catalan, Carme Forcadell, et à une autre personnalité de la coalition au pouvoir à Barcelone, Francesc Homs. Concrètement, le Tribunal constitutionnel espagnol a demandé au Parquet, s’il le juge pertinent, d’entreprendre des « actions pénales » contre Carme Forcadell, pour avoir autorisé que soit négocié le 27 juillet devant le Parlement un plan visant à la sécession de la Catalogne. Pour sa part, le Tribunal suprême a engagé des procédures pour « agir sur le plan pénal » contre Francesc Homs. Selon ce Tribunal, Francesc Homs se serait rendu coupable notamment de désobéissance en promouvant un vote sur l’indépendance de la Catalogne, le 9 novembre 2014, qui n’avait pas de valeur légale, car interdit par le Tribunal constitutionnel.

Partager l'article

06 octobre 2016 - 22h20