Le parc d'attractions aquatiques Océade présente ses nouvelles installations

Le parc d’attractions aquatiques Océade a dévoilé lundi matin ses nouvelles installations, quelques mois avant sa fermeture prévue au 8 janvier 2017 en raison du projet commercial Néo. Sa section bien-être vient d’être entièrement rénovée pour un coût total d’environ 400.000 euros. L’installation s’étend sur 300 m2 et plus de 200 m2 de jardins. Le décor moderne est inspiré de la civilisation Maya. La section Saunaland propose dorénavant trois saunas à différents degrés, dont un avec mur de sel pour ses vertus contre l’asthme et les allergies. L’espace comprend également un jacuzzi et un hammam dont la surface a été multipliée par trois. « C’est la troisième attraction à Bruxelles, derrière l’Atomium et Mini-Europe et devant le musée Magritte », rappelle Thierry Meeùs, l’administrateur délégué d’Océade. « En 2015, on a accueilli 250.000 visiteurs, dont 50.000 touristes étrangers, soit bien plus que beaucoup de musées bruxellois. Avec 100.000 visiteurs bruxellois, c’est 1 Bruxellois sur 11 qui vient à Océade (…) ».

Thierry Meeùs espère alerter les autorités sur les impacts socio-économiques et touristiques d’Océade et obtenir tout du moins la prolongation du parc jusqu’au commencement des travaux pour le centre commercial Néo. « Je resterai jusqu’au bout vis-à-vis du personnel et car Océade est une belle histoire », poursuit l’administrateur délégué. « En 1998, on était en faillite et aujourd’hui on est numéro 1. Je crois qu’Océade est le seul parc aquatique de Belgique qui n’a jamais reçu de subsides et qui paie autant de loyers et de taxes à la Ville. Depuis que j’ai repris Océade en 1998, j’ai payé à la Ville plus de 5 millions de loyers. En général, un parc aquatique de cette envergure coûte à une commune de 1 à 2 millions par an. » Pour le cabinet de l’échevin du Tourisme Philippe Close, une prolongation est difficilement envisageable, le temps de latence étant jugé nécessaire à la démolition de l’infrastructure et au profilage des terrains.

Partager l'article

20 juin 2016 - 17h10