Le pape dénonce la violence à Istanbul dans ses voeux pour 2017

Le pape François a condamné l’attentat qui a fait au moins 39 morts à Istanbul en Turquie, dans les premières heures de 2017, et appelé à la mobilisation de tous, à l’occasion de ses voeux pour la nouvelle année. “Malheureusement, la violence a encore frappé dans cette nuit de voeux et d’espoir”, a déclaré le pape argentin, devant quelque 50.000 fidèles rassemblés place Saint-Pierre à l’occasion de la prière de l’angelus.

“Triste, j’exprime ma proximité avec le peuple turc”, a assuré Jorge Bergoglio, ajoutant qu’il priait pour “les nombreuses victimes et blessés”.

Le souverain pontife a aussi lancé un appel à “tous les hommes de bonne volonté pour affronter la plaie du terrorisme, de cette tâche de sang qui enveloppe le monde avec une ombre de peur et de désarroi”.

Le pape avait plus tôt souhaité à tous une “année de paix dans la grâce de Dieu”.

“Chers frères et soeurs, bonne année!”, a lancé François depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre où chaque dimanche il dit la prière de l’angelus.

“Et l’année sera bonne dans la mesure où chacun de nous, avec l’aide de Dieu, cherchera à faire le bien, jour après jour. Ainsi se construit la paix, en disant ‘non’, avec des actes, à la haine et à la violence et ‘oui’ à la fraternité et à la réconciliation”, a-t-il ajouté.

Partager l'article

01 janvier 2017 - 13h10