Le gouverneur désigné conciliateur dans le conflit des élections partielles à Vresse

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, a officiellement désigné jeudi le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen, comme conciliateur dans le conflit lié aux élections partielles à Vresse-sur-Semois, a-t-on indiqué au cabinet du ministre. L’ensemble des élus de la commune de Vresse-sur-Semois étaient présents lors de cette réunion. « Il les a également appelés à faire preuve d’un maximum de bon sens dans le dossier et les a informés sur une série de choses relatives à la gestion quotidienne de la commune », précise t-on au cabinet du ministre. Aucune décision n’a par ailleurs été prise lors de cette réunion. « Il était difficile d’aller plus loin aujourd’hui. L’objectif n’était pas que ça débouche sur quelque chose. A ce stade, toutes les procédures sont annulées. Un rythme de réunions va être établi avec le gouverneur qui rencontrera les principaux concernés. »

Les élus vressois ont par ailleurs confirmé le statu quo. « Il n’y a aucun avancement. Pierre-Yves Dermagne a insisté pour qu’on trouve un consensus mais nous ne voyons toujours pas de solution, malgré la réunion de ce jeudi. On rencontrera le gouverneur relativement vite mais aucune date n’a été communiquée », explique la première échevine Françoise Leboc.

Lundi, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, s’est vu contraint de suspendre la procédure d’élections partielles programmées le 14 mai prochain visant à élire deux conseillers communaux manquants, en raison de conflits politiques persistants.

Partager l'article

30 mars 2017 - 17h10