Le gouvernement fédéral entame d'ores et déjà l'année en "prudence" budgétaire

Le conseil des ministres a approuvé vendredi la circulaire de la ministre du Budget Sophie Wilmès invitant le gouvernement à la prudence budgétaire et au blocage de crédits en vue de rencontrer le plus vite possible les objectifs de sous-utilisation qu’il s’est astreint pour l’année 2017. La mesure ne vise pas la provision prévue en matière de lutte contre le terrorisme ni la provision interdépartementale qui permet de faire face à certaines difficultés.
Un blocage de crédits est prévu pour les administrations (SPF et SPP), la police et la Défense pour un montant total de 500 millions d’euros. En ce qui concerne les OIP et les IPSS, les dépenses seront réservées à l’essentiel, à l’aune du filtre de l’inspection des Finances et de la ministre du Budget.
Enfin, un monitoring strict des dépenses permet de suivre la situation au jour le jour.

Partager l'article

20 janvier 2017 - 14h50