Le festival de Glastonbury condamné pour avoir pollué un cours d'eau

Le célèbre festival de musique de Glastonbury, organisé sur une ferme laitière du sud-ouest de l’Angleterre, a été condamné mardi à payer une amende pour la pollution d’une rivière avec des eaux usées en 2014. Le juge Simon Cooper du tribunal de Bristol a condamné le festival à payer 12.000 livres (15.700 euros) ainsi que les frais de justice de 19.000 livres.
En 2014, plus de 90.000 litres d’eaux usées générées par les 170.000 festivaliers se sont écoulés dans la rivière Whitelake à la suite d’une fuite dans l’une des trois citernes utilisées pour les stocker.
“Les déchets humains sont très polluants. Le festival a grossi plus vite que sa capacité à gérer ces déchets”, a affirmé Andrew Marshall, l’avocat de l’agence pour l’environnement qui poursuivait le festival.
Tout en condamnant le festival, le juge a conclu que ses organisateurs avaient une “faible responsabilité” dans cette pollution qui a tué une quarantaine de poissons.
“Je suis impressionné par la réactivité du festival de Glastonbury. Je suis satisfait qu’il y ait eu un système digne de ce nom en place et qui avait été validé” avant la fuite, a-t-il déclaré.
L’avocat du festival, John Cooper, a rappelé que le festival, très attaché à la protection de l’environnement, a donné 8,7 millions de livres (11,4 millions d’euros) aux ONG WaterAid, Oxfam et Greenpeace lors des huit dernières éditions.
Le créateur du festival Michael Eavis s’est dit satisfait. “Nous avions plaidé coupable” et “nous avons fait de notre mieux pour trouver la fuite”, a-t-il rappelé, s’engageant à ce que “ça ne se reproduise pas”.
La prochaine édition de cet événement musical hippie-rock organisé depuis 1970 dans le Sommerset, l’un des plus célèbres du monde, se déroulera du 22 au 26 juin avec notamment comme tête d’affiche la chanteuse britannique Adele.

Partager l'article

25 mai 2016 - 07h20