facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le FBI enquête sur un haut conseiller de la Maison Blanche

L’enquête du FBI sur les liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie s’intéresse à un haut responsable actuel de la Maison Blanche, conseiller « proche » du président américain, selon le Washington Post vendredi. Le nom de ce collaborateur ou de cette collaboratrice n’a pas été dévoilé par les sources du quotidien, selon qui cette personne est désormais considérée par la police fédérale comme un témoin important.
On savait déjà que des anciens conseillers du président américain étaient dans le viseur des enquêteurs, notamment son ex-conseiller à la sécurité national Michael Flynn ou son ancien directeur de campagne Paul Manafort.
Donald Trump a toujours nié, encore jeudi, toute collusion avec la Russie dans la campagne électorale, durant laquelle Washington a accusé Moscou d’avoir mené des piratages et de la désinformation afin de nuire à Hillary Clinton.
La Maison Blanche a prédit vendredi que l’enquête, confiée depuis mercredi à un procureur spécial, Robert Mueller, prouverait in fine les dires du milliardaire républicain.
« Comme le président l’a déjà dit, une enquête complète confirmera qu’il n’y a pas eu de collusion entre la campagne et aucune entité étrangère », a déclaré Sean Spicer, porte-parole de l’exécutif.
M. Trump venait de décoller vers l’Arabie saoudite quand l’article du Post a été publié. En même temps, le New York Times publiait une autre révélation.
Selon le quotidien, le président américain a qualifié de « cinglé » l’ex-directeur du FBI James Comey, un jour après l’avoir limogé, lors d’une rencontre le 10 mai avec le chef de la diplomatie russe dans le Bureau ovale.
« Je viens de limoger le chef du FBI. Il était fou, complètement cinglé », aurait dit l’Américain à Sergueï Lavrov lors de cette entrevue, selon le compte-rendu officiel de la réunion rédigé par la Maison Blanche et qui a été lu au New York Times.
« J’étais sous forte pression à cause de la Russie. Cela s’est allégé », aurait-il ajouté.
Cette petite phrase contredit les assertions de la Maison Blanche selon lesquelles le limogeage du patron du FBI ne visait pas à entraver les investigations.
Sean Spicer a expliqué vendredi que James Comey représentait, aux yeux de Donald Trump, un obstacle dans l’amélioration des relations avec la Russie.
« En cherchant à attirer l’attention et en politisant l’enquête sur les actes de la Russie, James Comey a créé une pression inutile sur notre capacité à discuter et négocier avec la Russie », a déclaré le porte-parole.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 mai 2017 Cyberattaque globale – Des pirates liés à Pyongyang très probablement derrière WannaCry

Le groupe de pirates informatiques Lazarus, soupçonné d’avoir partie liée avec la Corée du Nord, est très vraisemblablement responsable de la récente cyberattaque mondiale WannaCry, a jugé Symantec, éditeur américain de logiciels anti-vi lire plus

Belga

23 mai 2017 Bahreïn: la police tire sur un sit-in de chiites, des blessés

La police bahreïnie est intervenue mardi dans le village du chef spirituel des chiites Issa Qassem et a ouvert le feu sur un sit-in de protestation, blessant plusieurs personnes, ont indiqué des témoins. Le ministère bahreïni de l’Intérieur a annoncé une lire plus

Belga

23 mai 2017 Le FMI loue les réformes grecques malgré l'échec des discussions sur la dette

Le FMI a loué mardi les réformes adoptées par la Grèce et estimé que « des progrès » avaient été faits sur l’allègement de la dette, même si les discussions lundi n’ont pas débouché sur un accord. « C’est un très lire plus

Belga

23 mai 2017 Attentat à Manchester – Trump condamne une attaque perpétrée par des "losers malfaisants"

Le président des Etats-Unis Donald Trump a vivement condamné mardi à Bethléem, en Cisjordanie occupée, l’attentat de Manchester perpétré selon lui par « des losers malfaisants ». « Tellement de jeunes gens magnifiques, vivants et aimant la vie, assassin lire plus

Belga

23 mai 2017 Publifin – Entre 250 et 300 personnes en grève devant le siège de l'intercommunale

La grève du personnel de l’intercommunale Publifin, annoncée lundi en front commun (CGSP-Admi et CSC Services Publics), a rassemblé entre 250 et 300 personnes mardi matin devant le siège social situé rue Louvrex à Liège. Sachant que le site n’est pas lire plus

Belga

23 mai 2017 Donald Trump à la rencontre d'Abbas et du vieux rêve palestinien d'indépendance

Donald Trump a effectué mardi le court déplacement de Jérusalem en Cisjordanie occupée pour rencontrer le président Mahmoud Abbas soucieux d’exposer à nouveau le rêve palestinien d’Etat indépendant à un président américain q lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/