facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Le FBI enquête sur un haut conseiller de la Maison Blanche

L’enquête du FBI sur les liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie s’intéresse à un haut responsable actuel de la Maison Blanche, conseiller « proche » du président américain, selon le Washington Post vendredi. Le nom de ce collaborateur ou de cette collaboratrice n’a pas été dévoilé par les sources du quotidien, selon qui cette personne est désormais considérée par la police fédérale comme un témoin important.
On savait déjà que des anciens conseillers du président américain étaient dans le viseur des enquêteurs, notamment son ex-conseiller à la sécurité national Michael Flynn ou son ancien directeur de campagne Paul Manafort.
Donald Trump a toujours nié, encore jeudi, toute collusion avec la Russie dans la campagne électorale, durant laquelle Washington a accusé Moscou d’avoir mené des piratages et de la désinformation afin de nuire à Hillary Clinton.
La Maison Blanche a prédit vendredi que l’enquête, confiée depuis mercredi à un procureur spécial, Robert Mueller, prouverait in fine les dires du milliardaire républicain.
« Comme le président l’a déjà dit, une enquête complète confirmera qu’il n’y a pas eu de collusion entre la campagne et aucune entité étrangère », a déclaré Sean Spicer, porte-parole de l’exécutif.
M. Trump venait de décoller vers l’Arabie saoudite quand l’article du Post a été publié. En même temps, le New York Times publiait une autre révélation.
Selon le quotidien, le président américain a qualifié de « cinglé » l’ex-directeur du FBI James Comey, un jour après l’avoir limogé, lors d’une rencontre le 10 mai avec le chef de la diplomatie russe dans le Bureau ovale.
« Je viens de limoger le chef du FBI. Il était fou, complètement cinglé », aurait dit l’Américain à Sergueï Lavrov lors de cette entrevue, selon le compte-rendu officiel de la réunion rédigé par la Maison Blanche et qui a été lu au New York Times.
« J’étais sous forte pression à cause de la Russie. Cela s’est allégé », aurait-il ajouté.
Cette petite phrase contredit les assertions de la Maison Blanche selon lesquelles le limogeage du patron du FBI ne visait pas à entraver les investigations.
Sean Spicer a expliqué vendredi que James Comey représentait, aux yeux de Donald Trump, un obstacle dans l’amélioration des relations avec la Russie.
« En cherchant à attirer l’attention et en politisant l’enquête sur les actes de la Russie, James Comey a créé une pression inutile sur notre capacité à discuter et négocier avec la Russie », a déclaré le porte-parole.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juin 2017 Une baisse de l'Isoc uniquement pour les PME dans un premier temps

La réforme tant attendue de l’Isoc, l’impôt des sociétés, devrait faire l’objet d’un accord au sein du gouvernement fédéral dès le mois prochain, dans le cadre d’un accord bien plus large sur le budget, les réformes socio-économiques, la lire plus

Belga

27 juin 2017 Les appareils Samsung, Apple et Microsoft toujours plus difficiles à réparer

Les propriétaires d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable de Samsung, Apple ou Microsoft ne pourront très souvent pas réparer cet appareil. C’est pour ces trois marques qu’il est le plus compliqué de procéder à une réparation ou de lire plus

Belga

27 juin 2017 Conflit israélo-palestinien – Bombardements israéliens sur la bande de Gaza, en réponse à un tir de projectile

L’armée israélienne a bombardé plusieurs positions sur la bande de Gaza en réponse à un tir de projectile visant lundi soir le sud d’Israël. Le projectile a atteint le secteur de Shaar Hanegev sans faire ni victime ni dégât. « En réponse lire plus

Belga

27 juin 2017 Demandes d'asile – Une association dénonce l'absence illégale d'accueil des demandeurs multiples

Les demandeurs d’asile qui introduisent une demande après en avoir vu une précédente refusée n’ont plus droit à l’accueil et à l’accompagnement, alors que cet accueil est prévu par les législations belge comme européenne, dénonce lire plus

Belga

27 juin 2017 Conflit en Syrie – De "potentiels" préparatifs d'attaque chimique selon Washington, qui menace Damas

Les Etats-Unis ont identifié de « potentiels » préparatifs d’attaque à l’arme chimique par le régime de Bachar al-Assad en Syrie et menacent Damas de lui faire payer le « prix fort » si cette attaque avait lieu, a annoncé lundi la Maison Blanche. « Les Etats-Unis ont id lire plus

Belga

27 juin 2017 Brésil: le président Temer formellement accusé de corruption

Le procureur-général du Brésil, Rodrigo Janot, a présenté lundi à la Cour Suprême (STF) une demande de mise en accusation formelle contre le président Michel Temer pour corruption passive, une procédure inédite qui pourrait le forc lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/