Le face à face familial censé régler les problèmes, grande tendance de la télé mondiale

Les chaînes de télévisions du monde entier jouent désormais sur le face à face entre les personnes pour régler leurs problèmes intimes, selon une analyse présentée au Marché international de l’audiovisuel (Mipcom) de Cannes (sud-est de la France). Des parents et leurs enfants, des couples, des amis, ou des ex-amants, ont ainsi la possibilité de régler leurs différends les plus intimes devant une caméra.

Dans l’émission “Look me in the eye”, diffusée en Allemagne et en Australie, les participants se regardent dans les yeux pendant deux minutes, en silence, avant de décider s’ils doivent fuir ou affronter leurs problèmes. Mais êtes-vous prêt à accepter les mensonges que votre conjoint vous dira les yeux dans les yeux ?

Le mot-clé à la télévision ces derniers mois est “être ensemble”, souligne le cabinet The Wit, vigie des tendances mondiales qui a réalisé l’étude.

L’émission britannique “The lie detective” permet à des couples d’aborder leurs problèmes sous l’oeil d’un détective privé, au courant de leurs histoires.
Et êtes-vous prêt à vieillir avec votre conjoint ? Face au visage de sa compagne vieilli de trente ans, un footballeur néerlandais ne peut retenir ses larmes dans l’émission “The story of my life”.

Une émission hollandaise, “The journey of a lifetime”, propose à une personne proche de la mort de partir en voyage avec ses proches, pour qu’ils se disent tout, une dernière fois. En Chine et à Singapour, pour l’émission “Man Birth”, des futurs pères enfilent un faux ventre pour comprendre la grossesse de leur femme. Pour régler des problèmes familiaux, l’émission britannique “Families gone wild” propose une expérience plutôt radicale: chaque famille reste isolée pendant cinq jours sur une île inhospitalière. La fatigue et le manque de nourriture y jouent le rôle d’un psychologue.

Les émissions de rencontres, grands classiques de la télévision, se multiplient aussi en allant toujours plus loin dans l’intimité de chacun. Les célibataires se jugent désormais sur leur style de danse (“Dance floor date” du producteur français Newen), sur leur odeur (“Animal attraction” en Norvège) ou sur leurs parents (“Meet the parents” en Grande-Bretagne).

Partager l'article

18 octobre 2016 - 09h30