Le dalaï lama retrouve le garde qui l'a accueilli en Inde

Le dalaï lama, en visite dans l’est de l’Inde, a revu pour la première fois depuis près de 60 ans le garde-frontière indien qui l’avait accueilli après sa fuite de Lhassa. L’émotion du leader spirituel des Tibétains était visible dimanche soir lorsqu’il a pris dans ses bras le paramilitaire à la retraite, qui avait été la première personne à le recevoir en Inde en 1959, marquant le début d’une existence en exil.
Le dalaï lama et sa suite avaient fui la capitale du Tibet face à l’avancée des troupes chinoises et étaient arrivés en Inde après près de deux semaines de marche dans l’Himalaya. Il est depuis basé dans la ville indienne de Dharamsala.
“En regardant votre visage, je réalise que je dois être très vieux aussi”, a déclaré le célèbre moine bouddhiste de 81 ans à l’ancien garde-frontière Naren Chandra Das au cours d’une cérémonie dans la ville de Guwahati (est de l’Inde).
Selon l’agence Press Trust of India (PTI), M. Das a raconté qu’il avait reçu l’ordre à l’époque de ne pas parler directement au jeune moine par respect du protocole.
“Les jours avant mon arrivée en Inde était chargés de tensions et je craignais pour la sécurité. Mais j’ai goûté à la liberté quand j’ai été reçu à bras ouverts par le peuple et les officiels et un nouveau chapitre de ma vie a débuté”, s’est souvenu pour sa part de le dalaï lama cité par PTI.
Le dalaï lama se rendra à partir de mardi dans l’État indien d’Arunachal Pradesh, à la grande fureur de Pékin qui revendique une partie de cette région frontalière.

Partager l'article

03 avril 2017 - 10h00