Le Conseil d'Etat reporte sa décision sur l'abattoir de Tielt au 20 avril

Le Conseil d’Etat a décidé de ne pas encore statuer dans le dossier relatif à l’abattoir de Tielt, fermé par le gouvernement flamand après la diffusion d’images-chocs montrant les mauvais traitements infligés aux porcs au sein de l’établissement. La juridiction a indiqué lundi que la société qui exploite l’abattoir pouvait faire elle-même le nécessaire afin d’annuler cette fermeture. Le ministre flamand en charge du bien-être animal Ben Weyts (N-VA) avait ordonné l’arrêt des activités de l’établissement voici deux semaines après que l’association de défense des droits des animaux Animal Rights eut dénoncé la situation au sein de l’abattoir. Degra Group, la société qui exploite les lieux, avait alors introduit un recours en extrême urgence devant le Conseil d’Etat afin de faire annuler cette décision.

La juridiction a estimé qu’une réouverture de l’entreprise n’était pas envisageable pour l’instant, vu que les infractions constatées par l’Inspection du Bien-Etre animal ne sont pas contestées par la société. En outre, poursuit le Conseil d’Etat, les activités pourraient reprendre si l’entreprise propose un plan d’action acceptable qui permettrait de mettre fin dans le futur aux infractions constatées. Degra Group travaille actuellement à l’élaboration d’un tel document. « L’abattoir peut donc faire lui-même le nécessaire pour annuler la fermeture en soumettant un plan d’action acceptable et en le faisant approuver », explique la juridiction.

L’affaire est mise en continuation au 20 avril prochain.

Partager l'article

03 avril 2017 - 18h05