Le compositeur Ryuichi Sakamoto sort un nouvel album inspiré de Tarkovski

Le compositeur japonais Ryuichi Sakamoto, connu mondialement pour la bande originale du film “Furyo”, lance un nouvel album le 28 avril, le premier depuis huit ans, inspiré des films du cinéaste russe Andreï Tarkovski. Immense star au Japon, ce pionnier de la musique électro-acoustique travaillait déjà depuis quelques mois à sa composition, lorsque par “un jour d’août, je décidai en secret que cet album serait une bande-originale pour un film imaginaire d’Andréï Tarkovski”, selon le communiqué de sa maison de disque Milan Music.

Le créateur de 65 ans s’est inspiré de ses scènes favorites tirées des films du cinéaste russe (“Stalker”, “Andreï Roublev”, “Solaris” ou “Le Miroir” etc.) qui l’ont “profondément marqué”.

Sa musique, composée sur un synthé analogique, rend aussi hommage aux poèmes d’Arseni Tarkovski, le père du cinéaste, que le musicien David Sylvian (du groupe “Japan”) lui récite.

Il a travaillé avec quelques sculptures sonores de Harry Bertoia, dans un “petit musée de Manhattan”, à New York, où il réside.

Il s’est inspiré de sa collection de sons, enregistrés dans des ruines, des jardins, d’éléments naturels comme la pluie, le vent, des rumeurs de foule, le bruit des pas dans des herbes sèches, ou encore des vibrations des trois cordes du shamisen, vieil instrument japonais.

“Cela ressemble à l’escalade d’une montagne sans sentier et sans carte. Dès qu’on atteint un sommet, un autre apparaît et il n’y a jamais de fin à l’horizon”, ajoute-t-il.

L’an dernier, lors d’un passage à Paris, Ryuichi Sakamoto avait déclaré à l’AFP qu’il travaillait à “l’album idéal, son chef-d’oeuvre avant de mourir”.

Partager l'article

31 mars 2017 - 10h00