Le cinéaste oscarisé Iñarritu "indigné" que le Mexique ait reçu Trump

Le cinéaste mexicain Alejandro González Iñárritu a qualifié de « trahison » le fait que le président du Mexique ait invité puis reçu le candidat à la présidence des Etats-Unis, Donald Trump, régulièrement « insultant » envers les Mexicains, dans un article publié vendredi en Espagne. Le candidat républicain à la Maison Blanche a rencontré mercredi le président Enrique Peña Nieto. Cette visite surprise a été vivement critiquée au Mexique alors que Trump promet d’ériger un mur à la frontière entre les deux pays pour tarir le flot de clandestins, aux frais du Mexique.
« L’invitation d’Enrique Peña Nieto à Donald Trump est une trahison », écrit Iñarritu – qui a reçu l’Oscar du meilleur réalisateur en 2015 et 2016 pour « Birdman » et « The Revenant ».
« C’est appuyer et légitimer celui qui nous a insultés, nous a craché dessus et nous a menacés depuis plus d’un an aux yeux du monde entier. C’est manquer de dignité et renforcer une campagne politique de haine envers nous », a-t-il ajouté, dans un article publié par le quotidien El Pais.
Le cinéaste né il y a 53 ans à Mexico a dit sentir « une profonde tristesse », « indignation » et « honte » et a reproché à son gouvernement de ne pas avoir déclaré Donald Trump « persona non grata » sur le sol du Mexique.
Le candidat républicain promet l’expulsion de millions de Mexicains qui vivent sans papiers aux Etats-Unis. Il avait débuté l’an dernier sa campagne en déclarant que le Mexique faisait passer à travers la frontière « des violeurs » et autres criminels.
Dans une interview télévisée, mercredi, Peña Nieto avait répondu aux critiques des Mexicains en disant qu’il fallait « faire face ». Trump, de son côté, n’a pas présenté d’excuses mais a redoublé d’agressivité envers les migrants mexicains qualifiés de « criminels », lors d’un meeting à Phoenix en Arizona.

Partager l'article

02 septembre 2016 - 15h30