Le chef de l'OEA dénonce un coup d'Etat au Venezuela

Le secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), Luis Almagro, a dénoncé jeudi « un coup d’Etat auto-infligé » au Venezuela, où la Cour suprême s’est octroyée les attributions du Parlement et a ôté l’immunité parlementaire des députés de l’Assemblée nationale. Ces deux décisions représentent « les derniers coups avec lesquels le régime bouleverse l’ordre constitutionnel du pays et met fin à la démocratie », a dénoncé Luis Almagro cité dans un communiqué, où il regrette que « ce contre quoi nous avions mis en garde s’est malheureusement produit ».

Partager l'article

30 mars 2017 - 21h50