Le Centre Pompidou à l'heure du surréalisme de René Magritte

Le Centre Pompidou à Paris accueille du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017 une vaste rétrospective consacrée à l’œuvre du peintre surréaliste belge René Magritte. L’exposition, intitulée « Réné Magritte – La trahison des images » entend ainsi offrir au public une relecture de l’une des figures les plus importantes de l’art moderne au travers d’une centaine de tableaux, de dessins mais aussi de documents d’archives, indique le site internet du Centre Pompidou. L’exposition qui rassemble aussi bien les œuvres emblématiques que d’autres peu connues de l’artiste, provenant des plus importantes collections publiques et privées, s’inscrit dans la ligne des monographies que le Centre a consacré aux figures majeures de l’art du 20e siècle comme Edward Munch, Henri Matisse ou encore Marcel Duchamp.

« La trahison des images » explore l’intérêt du peintre belge pour la philosophie et dévoile toute la réflexion de l’artiste autour des questions de ressemblance et de réalisme et s’intéresse à son travail sur les représentations trompeuses du monde au travers de cinq thématiques récurrentes de son oeuvre que sont le feu, l’ombre, les rideaux, les mots et le corps fractionné.

L’exposition sera ensuite présentée dans un format restreint à la Schirn Kunsthalle de Francfort du 10 février au 5 juin 2017.

Partager l'article

16 septembre 2016 - 11h30