L'armée irakienne reprend à l'EI une importante base aérienne au sud de Mossoul

Les forces irakiennes ont repris une importante base aérienne au groupe Etat islamique (EI), une avancée stratégique pour la reconquête de Mossoul, principal fief djihadiste dans le pays, a annoncé samedi le Premier ministre Haider al-Abadi. Située à une soixantaine de kilomètres au sud de Mossoul, dans le nord de l’Irak, la base aérienne de Qayyarah a été reprise « avec le soutien aérien de la coalition internationale », a annoncé le Centre de commandement des opérations conjointes.
Selon des sources de sécurité, les djihadistes ont fui les combats vers Mossoul lors de l’opération.
Le Premier ministre a félicité les forces antiterroristes pour cette « victoire » et appelé les habitants de la province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, à se préparer à la « libération » de leurs villes.
« Nos troupes poursuivent Daech sans médiatisation et au cours des derniers jours (…) nous avons progressé de 100 kilomètres », a affirmé M. Abadi.
« Tout comme nous avons chassé Daech (acronyme arabe de l’EI) de Fallouja (…) et fait fuir les djihadistes dans le désert, nous allons les éliminer de Mossoul », a-t-il ajouté.
Les forces irakiennes ont lancé en mars une offensive pour reprendre Mossoul, ravivée en juin par la prise de Fallouja à l’EI.
Les forces spéciales s’emploient désormais à nettoyer la base de Qayyarah des engins explosifs laissés par l’EI, a précisé un responsable des opérations à Ninive.
L’EI s’est emparé en 2014 de larges pans du territoire irakien mais a depuis perdu du terrain au profit des forces gouvernementales, soutenues par les frappes de la coalition internationale sous commandement américain.

Partager l'article

09 juillet 2016 - 19h40