L'armée chinoise inquiète pour ses soldats accros à un jeu vidéo

L’armée chinoise a désormais un nouvel et insolite ennemi dans son collimateur: un jeu vidéo pour smartphone, accusé de dissiper ses soldats et de réduire leur aptitude au combat. L’application multijoueurs « King of Glory » est si prisée des jeunes Chinois que son créateur, le géant de l’internet Tencent, a décidé début juillet de limiter le temps de jeu quotidien des enfants afin de préserver leur santé.

« Il y a assurément un problème de sécurité qui ne peut être négligé », s’est inquiété le journal officiel de l’armée chinoise. « Le jeu requiert une attention constante mais le travail d’un soldat est rempli d’incertitudes. Lorsqu’un soldat doit abandonner son jeu pour une mission urgente, il peut être distrait pendant l’opération si son esprit reste focalisé sur le jeu », explique-t-il.

Le quotidien raconte que des officiers supérieurs ont commencé à s’inquiéter après la découverte d’un dortoir où la quasi-totalité des soldats avaient joué à « King of Glory » au cours d’un week-end.

Le journal souligne cependant que le jeu de combat peut offrir un moment de répit bienvenu pendant le temps libre, s’il est pratiqué avec modération. Et il n’est pour l’instant pas prévu d’interdire la coupable distraction des casernes.

« King of Glory » revendique plus de 80 millions d’utilisateurs quotidiens. Et le gouvernement est de plus en plus inquiet de son influence sur les enfants et les adolescents, dont certains s’enferment dans leurs chambres des heures durant pour jouer.

En avril, un média officiel avait signalé qu’un joueur de 17 ans de la province du Guangdong (sud) avait été victime d’une attaque cérébrale après avoir passé… 40 heures d’affilée sur le jeu.

Partager l'article

17 août 2017 - 13h00