L'arme avec laquelle Verlaine manqua de tuer Rimbaud mise en vente

Le revolver avec lequel Paul Verlaine blessa Arthur Rimbaud, un après-midi de juillet 1873 à Bruxelles, sera mis en vente aux enchères le 30 novembre chez Christie’s à Paris, a-t-on appris mercredi auprès de la maison de vente. 10 juillet 1873, 14H00, dans une chambre d’un hôtel de la rue des Brasseurs à Bruxelles, deux coups de feu claquent. Verlaine, alors âgé de 29 ans, tire sur Rimbaud de onze ans son cadet. Une balle blesse le jeune homme au-dessus de l’articulation du poignet.

L’autre touche un mur avant de ricocher sur la cheminée. S’achève ainsi le coup de feu le plus célèbre de la littérature française. Il a signé la fin de la liaison amoureuse entre les deux poètes français. Dénoncé à la police par Rimbaud, l’auteur des « Poèmes saturniens » sera arrêté, jugé et condamné en août 1873 à deux ans de prison.

L’arme du forfait est un revolver à six coups de calibre 7 millimètres. Verlaine l’a acheté le matin même chez un armurier bruxellois avec une boîte de 50 cartouches.

Confisqué par la police, le revolver, d’un modèle très courant à l’époque, sera rendu à l’armurerie Montigny avant d’être cédé en 1981, au moment de la fermeture de ce magasin, à son actuel propriétaire, qui a décidé de le mettre en vente. Le prix de cette arme est estimé entre 50.000 et 60.000 euros.

Partager l'article

19 octobre 2016 - 16h55