L'Arabie saoudite dévoile son avion de combat F-15SA

L’Arabie saoudite a dévoilé mercredi son chasseur-bombardier de prochaine génération F-15SA, près de deux ans après s’être lancée dans une guerre controversée au Yémen voisin. Un exemplaire du F-15SA modernisé, fabriqué par le constructeur américain Boeing, a été montré lors d’une cérémonie et d’une démonstration aérienne. L’appareil, équipé de missiles, était garé avec en arrière-fond un géant drapeau saoudien.

Le roi Salmane et son fils, le vice-prince héritier Mohammed, ministre de la Défense, ont assisté à la cérémonie organisée à la King Faisal Air Academy pour marquer le 50e anniversaire de cette académie et la sortie d’une nouvelle promotion de ses étudiants. Etait également présent le président soudanais Omar el-Béchir, dont le pays participe à la coalition arabe sous commandement saoudien qui mène depuis mars 2015 des frappes aériennes contre les rebelles au Yémen. Ces bombardements, qui ont fait des victimes civiles, sont vivement critiquées par des ONG et en Occident.

L’Arabie saoudite a commandé 84 F-15SA pour son armée de l’air en vertu d’un contrat d’environ 30 milliards de dollars signé en 2011 et prévoyant aussi la livraison d’hélicoptères Black Hawk et Apache. Selon l’hebdomadaire de Défense IHS Jane, le premier exemplaire des F-15SA, la version la plus avancée construite à ce jour, a été livré au royaume en décembre.

L’Arabie saoudite dispose aussi d’avions de combat Typhoon et Tornado qui ont participé mercredi, avec des F-15, à la démonstration aérienne au dessus de la capitale Ryad.

Le royaume a été classé en 2016 troisième pays dans le monde en termes de dépenses militaires par l’Institut international de recherches sur la paix, basé à Stockholm.

Son armée de l’air est forte de 20.000 hommes et dispose de 313 avions de combat, en majorité des versions du F-15, selon l’Institut international pour les études stratégiques.

Partager l'article

25 janvier 2017 - 15h35