L'application ComOn permet désormais le covoiturage en temps réel

L’application de covoiturage ComOn, développée par la Région wallonne en collaboration avec Taxistop, se dote d’une nouvelle fonctionnalité: le covoiturage en temps réel, a annoncé le cabinet du ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio via un communiqué mercredi. Un nouveau bouton « Partir » a fait son apparition sur l’interface de ComOn, l’application de covoiturage pour smartphones et tablettes en Wallonie. Il permet aux chauffeurs d’embarquer, en cours de route, un passager qui utilise son smartphone à la place de son pouce sur le bord de la route. « De nombreux automobilistes sont prêts à partager leur trajet, mais ne peuvent pas toujours les planifier », explique le ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio. « Grâce à ce covoiturage en temps réel, ils peuvent facilement passer de l’idée à l’action, de manière spontanée. »

En pratique, juste avant de partir, l’utilisateur encode sa destination. ComOn utilise alors les services de géolocalisation du smartphone (ou de la tablette) pour mettre en contact instantanément chauffeur et passager. Pour Sandrine Vokaer, porte-parole de Taxistop, cette fonctionnalité est particulièrement pratique lorsque des navetteurs ne peuvent utiliser leurs moyens de transports habituels (en cas de grève, de train manqué, …), sans avoir pu planifier un plan bis. « Cette nouvelle fonction favorise le covoiturage comme solution de dernière minute », ajoute-elle. « Jusqu’ici, seul les trajets planifiés ou réguliers étaient pris en compte. » Pour des raisons de sécurité, seul le passager peut entrer en contact avec le chauffeur en route. Ce dernier peut facilement accepter ou refuser une demande de trajet. L’application permet également de laisser un commentaire sur son partenaire de covoiturage afin de renforcer la confiance entre utilisateurs et dans le système.

Lancée fin 2015, l’application ComOn est disponible gratuitement sur iOS et Android. Elle compte actuellement 3.500 utilisateurs actifs. Les seuls coûts engendrés sont ceux liés au covoiturage, le chauffeur et le passager se mettent d’accord sur une rétribution ou un arrangement. Taxistop conseille le prix de 0,08 €/km. « Le nombre d’utilisateurs progresse bien mais il y a encore moyen de faire mieux », affirme Sandrine Vokaer. « C’est pourquoi nous intensifions notre communication autour de ComOn et le but reste de répondre aux besoins de différents types d’utilisateurs. »

Dans les prochains mois, Taxistop mènera différents projets pilotes avec des travailleurs, des étudiants et des festivaliers afin d’analyser les circonstances dans lesquelles le covoiturage en temps réel est le plus performant. Aujourd’hui, le covoiturage ne représente que 4% des trajets domicile-travail en Wallonie, selon les statistiques fournies par le cabinet du ministre wallon de la Mobilité.

Partager l'article

22 juin 2016 - 12h05