facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

L'administration Trump veut financer son mur, coûte que coûte

L’administration du président Donald Trump a réaffirmé dimanche que le financement de son mur à la frontière mexicaine est une condition à l’approbation du budget américain, quitte à risquer une paralysie du gouvernement en cas d’échec des négociations. Le milliardaire républicain espère que le Congrès approuvera dans les jours qui viennent une partie du financement de ce mur, promesse phare de sa campagne, avant d’entériner lui même le budget.
Faute d’accord, le gouvernement risque d’être paralysé samedi prochain, à l’occasion du 100e jour du magnat new-yorkais à la Maison Blanche, ce qui engendrerait la fermeture de facto d’agences gouvernementales.
Le directeur du Budget, Mick Mulvaney, a tendu la main à l’opposition démocrate, assurant que la Maison Blanche était prête à lâcher du lest sur la réforme de l’assurance maladie « Obamacare », pour obtenir ce financement.
A défaut, Donald Trump mettra-t-il son veto au budget? « Je ne sais pas encore », a répondu Mick Mulvaney sur Fox News. « Nous demandons à ce que nos priorités » soient financées. « La paralysie n’est pas ce que nous désirons et ce n’est pas un levier. Nous ne voulons pas en arriver là », a-t-il ajouté.
Les démocrates ne semblent toutefois pas enclins à saisir cette opportunité. « Penser qu’il pourrait envisager la paralysie du gouvernement américain en raison de sa proposition excentrique de mur à la frontière, (…) ce serait le comble de l’irresponsabilité », a dénoncé le numéro deux démocrate au Sénat, Dick Durbin, sur CNN.
De son côté, le ministre de la Sécurité intérieure John Kelly a estimé sur CBS que le financement du mur « valait certainement le coup de mener une dure négociation ». « Cela nous aidera à réaliser la promesse que le président a faite au peuple américain », a abondé le ministre de la Justice, Jeff Sessions, sur ABC.
Régulièrement, le spectre d’une paralysie du gouvernement fédéral est brandie lors des négociations sur le budget aux Etats-Unis. Souvent évitée, elle est toutefois devenue réalité à quelques reprises ces dernières années, notamment en 2013 déjà sur fond d’affrontement politique concernant « Obamacare », mesure emblématique du mandat de Barack Obama. La paralysie avait alors duré 16 jours.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 août 2017 Attentats en Catalogne: les quatre suspects inculpés d'assassinats terroristes

Les quatre hommes présentés mardi à un juge en charge de l’enquête sur les attentats qui ont fait 15 morts jeudi et vendredi en Catalogne ont été inculpés d’assassinats de nature terroriste, a-t-on appris de source judiciaire. Les quatre suspects sont lire plus

Belga

22 août 2017 Le nouveau procès de Bill Cosby repoussé au printemps 2018

Le second procès de la légende de la télévision américaine Bill Cosby, poursuivi pour agression sexuelle, a été reporté au printemps prochain afin de permettre à ses nouveaux avocats, dont celui qui obtint l’acquittement de Michael Jacks lire plus

Belga

22 août 2017 Des rongeurs forcent le président nigérian à travailler de chez lui

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, va être forcé de travailler depuis chez lui car des rongeurs ont endommagé ses bureaux pendant son absence de plus de cent jours à Londres pour y être soigné, a annoncé mardi un porte-parole de la pr lire plus

Belga

22 août 2017 Trois coproductions de Screen Flanders présentées au festival du film de Toronto

Trois films soutenus par Screen Flanders seront présentés au festival de Toronto, qui se tiendra du 7 au 17 septembre dans la ville canadienne, annonce le fonds économique flamand mardi dans un communiqué. « I Kill Giants » d’Anders Walter sera présenté en pre lire plus

Belga

22 août 2017 Syrie: des groupes de l'opposition échouent à trouver une stratégie commune

Des groupes de l’opposition syrienne réunis à Ryad se sont séparés sans accord sur une stratégie de négociation face au régime, en raison des divergences sur le sort du président Bachar al-Assad, a rapporté un participant mardi. Le Haut lire plus

Belga

22 août 2017 Moins de clandestins traversent la frontière mexicaine sous Trump

Le nombre de clandestins tentant de traverser la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis a fortement baissé cette année par rapport à l’an dernier, selon l’administration de Donald Trump, qui effectue mardi une visite de terrain dans le sud-ouest du pays. Selon un re lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/