L'acteur Anton Yelchin de "Star Trek" tué par une Chrysler peut-être défectueuse

L’acteur Anton Yelchin, l’une des vedettes du prochain « Star Trek », est mort écrasé par sa propre voiture, un modèle de Jeep qui avait fait l’objet d’un rappel pour problèmes de boîtier de vitesse. Sa voiture, une Jeep Grand Cherokee de 2015, était un modèle pour lequel le constructeur Fiat Chysler (FCA) avait émis depuis avril un rappel sur 800.000 véhicules, pour un problème de boîtier de vitesse: même en position de stationnement, certains de ces véhicules sont susceptibles de se déplacer. Le constructeur automobile a affirmé lundi être en contact avec les autorités et « conduire une enquête en profondeur ».

Selon la police de Los Angeles, l’accident s’est produit sur la voie d’accès au garage de l’acteur à San Fernando Valley, vers 01H10 (08H10 GMT), alors qu’il se préparait à rencontrer des amis pour une répétition et était descendu de sa voiture un moment. La voiture « a fait marche arrière sur la rampe d’accès qui est en forte pente, le clouant contre un pilier de brique servant de boîte aux lettres et une clôture de sécurité », a expliqué une porte-parole de la police, Jenny Hauser. L’autopsie « est terminée » mais les résultats n’ont pas encore été divulgués, a indiqué lundi à l’AFP le bureau de médecine légale de Los Angeles. Ses amis qui ne le voyaient pas venir ont retrouvé l’acteur mort près de sa voiture, selon la police, sans qu’on sache combien de temps s’était écoulé depuis l’accident.

La Jeep Grand Cherokee est dans le collimateur de NHTSA, l’autorité du transport routier, qui a lancé une enquête en février à la suite de déplacements intempestifs de ces véhicules dont la boîte de vitesse automatique était pourtant placée « en stationnement ». Il y eu 28 blessés au cours de 117 incidents, mais aucun décès. Il y a deux mois, le constructeur a à son tour lancé un rappel général expliquant que « les conducteurs qui pensent que leur levier de vitesse est en position de stationnement peuvent être heurtés par le véhicule et blessés s’ils essaient de descendre de voiture alors que le moteur tourne et que le frein à main n’est pas engagé ». Dans son avis de rappel en avril, Chrysler n’indiquait toutefois pas avoir de solution technique au problème et n’avait pas encore individuellement prévenu les propriétaires.

Partager l'article

21 juin 2016 - 07h40