La Wallonie propose un système de cofinancement pour favoriser le reboisement des forêts

Le gouvernement wallon a décidé de prévoir un cofinancement de la Wallonie d’un montant équivalent à celui octroyé par les provinces dans le cadre de primes à la replantation, fait savoir samedi le ministre wallon de la Forêt, René Collin. Le ministre a souhaité amplifier le système de primes à la replantation mis en place dans la province du Luxembourg, « afin de soutenir la production de bois ainsi que sa première valorisation » et de l’étendre à l’ensemble des provinces wallonnes. M. Collin suggère aux autres provinces « d’imiter ce dispositif qui encourage d’avantage de petits propriétaires à replanter des surfaces qui ont fait l’objet de mises à blanc trop souvent délaissées ».
L’initiative sera accompagnée d’un appui technique mis à disposition des provinces participantes par le biais de l’ASBL « Ressources Naturelles et Développement » dont l’expérience et l’expertise sont reconnues à la suite de sa collaboration au modèle luxembourgeois.
La surface forestière wallonne couvre 33% du territoire, soit 554.000 ha. La forêt publique représente 48% pour 52% à la forêt privée. Près d’un tiers d’étendues mises récemment à blanc et non encore reboisées, soit environ quelques 2500 ha, se situent dans les propriétés de moins de 5 ha.
Le ministre wallon souhaite, par cette mesure, « consolider une gestion durable de nos forêts visant à préserver les ressources ligneuses nécessaires à la filière bois pour les générations futures ».

Partager l'article

10 septembre 2016 - 11h55