La Ville de Liège n'acceptera plus de nouvelles manifestations

En conséquence du maintien du niveau d’alerte terroriste à 3 par l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam), la ville de Liège a inscrit une somme de 800.000 euros supplémentaires au budget 2017 de sa zone de police, a-t-on appris lundi. Cette augmentation s’est justifiée par les heures supplémentaires prestées par les agents de police et les mesures prises conformément aux recommandations de l’Ocam, notamment lors de grands événements sportifs. Une réflexion portera sur les manifestations et le budget, a répondu lundi soir Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, à l’interpellation du cdH Michel de Lamotte qui l’interrogeait sur la capacité des forces de l’ordre à assurer à l’heure actuelle l’encadrement d’événements.
Dans ce contexte de niveau 3 de la menace terroriste, le bourgmestre de Liège a précisé qu’il a été décidé de ne plus accepter de nouvelles manifestations qui n’auraient pas été inscrites au planning et qui n’auraient pas déjà été organisées.

Partager l'article

28 mars 2017 - 04h25