La Turquie appelle Trump à "réévaluer" sa politique à l'égard des réfugiés

Le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus a appelé mardi le président américain Donald Trump à réévaluer son décret controversé suspendant l’entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays à majorité musulmane. « Il est impossible d’accepter » cette décision, motivée par « l’islamophobie, les sentiments anti-immigration et la xénophobie croissants en Occident », a déclaré M. Kurtulmus, cité dans le quotidien Habertürk « Les citoyens d’aucun pays ne peuvent être catégoriquement catalogués comme mauvais », a-t-il ajouté, appelant l’administration américaine à « réévaluer » cette décision.

Le décret signé vendredi par Donald Trump interdit pendant 90 jours aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane considérés comme des viviers terroristes par Washington d’entrer sur le territoire américain: Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. L’exécutif déclare vouloir ainsi empêcher l’entrée aux Etats-Unis de « terroristes islamiques radicaux ». « Il est extrêmement blessant qu’une telle décision ait été prise dans un pays comme les Etats-Unis, connu pour être un creuset de gens de toutes les religions et ethnies », a déploré M. Kurtulmus. « Ce n’est pas correct. Cette décision crée de la discrimination entre les gens », a-t-il ajouté.

Partager l'article

31 janvier 2017 - 11h25