La première exposition d'art homosexuel ouvre à Londres

La première grande rétrospective d’art homosexuel ouvre mercredi à la Tate Britain Gallery de Londres, pour commémorer les 50 ans de la dépénalisation de l’homosexualité en Angleterre. Intitulée “Queer British Art 1861-1967”, l’exposition couvre une période d’un siècle, depuis l’abrogation de la peine de mort pour les pratiques homosexuelles jusqu’à leur dépénalisation.

Présentée comme “la toute première dédiée à l’art homosexuel britannique”, l’exposition propose notamment un portrait de l’écrivain irlandais Oscar Wilde daté de 1881, et présenté au public britannique pour la première fois.

Cette exposition d’arts visuels s’étend sur huit salles, et explore des thématiques variées comme l’expression codée ou dissimulée du désir, la transgression des conventions et les discordances entre vie privée et vie publique.

Elle montre également comment les artistes du 19e siècle maniaient l’ambiguïté pour représenter ce qui ne pouvait être dit -à l’image de tableaux présentant des hommes nageant nus- et comment les artistes ont exploré de nouvelles voies après la Seconde Guerre mondiale.

L’exposition contient notamment des travaux de Francis Bacon, David Hockney, Gluck ou encore Cecil Beaton.

L’exposition est visible jusqu’au 1er octobre.

Partager l'article

03 avril 2017 - 19h30