La poursuite de la mission des F-16 en Syrie n'est pas prévue dans le budget

« La poursuite des opérations des F-16 après juillet n’est pas prévue budgétairement. A ce moment, nos avions seront en opération contre l’Etat islamique (EI) depuis un an. Cela demande beaucoup à nos pilotes et à notre matériel », a commenté lundi le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), dans Het Belang van Limburg.
Les Pays-Bas ont annoncé samedi dernier qu’ils se trouvaient dans l’incapacité de succéder début juillet à la Belgique dans les opérations aériennes, menées au départ de la Jordanie, visant le groupe djihadiste EI en Irak et en Syrie. La ministre néerlandaise de la Défense, Jeanine Hennis-Plasschaert, a toutefois évoqué la possibilité d’une reprise de la participation des F-16 néerlandais début 2018.

« Nous sommes en train d’examiner comment nous pourrions garantir de manière intelligente la continuité de cette mission depuis la base aérienne », a commenté le ministre Vandeput. « Mais le budget ne permet pas de continuer à faire voler nos F-16. C’est une entreprise coûteuse qui demande beaucoup à notre personnel et notre matériel », ajoute-il, en regrettant que les Pays-Bas ne puissent reprendre la mission.

« La sécurité des militaires et du matériel est bien entendu la priorité. Si cela ne peut pas être garanti à 100%, je comprends cette décision. Les Pays-Bas sont par ailleurs en train de passer à un nouveau système, avec un nouvel avion. Ce qui ne simplifie pas les choses », a-t-il précisé.

Partager l'article

30 janvier 2017 - 10h05