facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La Polynésie française, porte d'entrée potentielle de Zika pour le reste du monde

La Polynésie française, dans l’océan Pacifique, est une « porte d’entrée potentielle » des virus tels que Zika pour les autres régions du monde, selon des conclusions publiées mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). « Les raisons de l’émergence du virus Zika en Polynésie française sont inconnues, mais des conditions favorables comme l’absence d’immunité de la population avant l’introduction du virus et la présence d’au moins deux espèces de moustiques potentiellement vectrices (Aedes aegypti et Aedes polynesiensis) étaient présentes » lors de l’épidémie qui a sévi entre octobre 2013 et mars 2014, selon un bilan.
La souche du virus Zika, qui a émergé aux Amériques et qui y circule depuis 2015, est « très proche génétiquement de celle qui a circulé dans le Pacifique et principalement en Polynésie française, laissant supposer une introduction au Brésil en provenance du Pacifique », notent les chercheurs.
La Polynésie française est ainsi « une porte d’entrée potentielle de ces pathologies pour les autres régions du monde, en particulier pour l’Europe et la France métropolitaine dans les zones où Aedes albopictus est implanté », concluent-ils.
Sur la base des données épidémio-cliniques de l’épidémie, la moitié de la population polynésienne française a été contaminée par Zika lors de cette épidémie même si seulement 11,5% des habitants ont consulté en raison de symptômes ou de complications.
« Un travail de modélisation (mathématique) récent estime même le taux d’attaque global (la contamination, ndlr) à 94% », selon les chercheurs.
Jusqu’alors, on estimait que les deux tiers de la population polynésienne avaient pu être contaminés.
Dans le détail, entre début novembre 2013 et début mars 2014, 69 complications neurologiques ou auto-immunes susceptibles d’être liées à Zika ont été identifiées, dont 42 cas de syndrome Guillain-Barré (SGB).
Ces cas de SGB sont survenus sur quatre mois alors que la Polynésie française en enregistre habituellement moins de cinq cas par an.
Quelques cas de microcéphalies, crâne anormalement petit des foetus, ont été par ailleurs constatés.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

20 janvier 2017 Australie: un véhicule fonce dans la foule à Melbourne, trois morts

Un véhicule a foncé vendredi dans une rue commerciale piétonnière du centre de Melbourne, faisant au moins trois morts, a annoncé la police de l’Etat de Victoria, qui a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’un acte terroriste. Une vingtaine de blessés est lire plus

Belga

20 janvier 2017 Australie: un véhicule fonce dans la foule à Melbourne, au moins un mort

Un véhicule a foncé vendredi dans une rue commerciale piétonnière du centre de Melbourne, faisant au moins un mort, indiquent les médias australiens. Une vingtaine de blessés serait également à déplorer. La police de l’Etat de Victoria i lire plus

Belga

20 janvier 2017 Australie: un homme tué par un crocodile

Un homme de 47 ans a été tué par un crocodile dans le Territoire du Nord australien, indiquent vendredi les médias locaux. Le quadragénaire voulait traverser une rivière à proximité du parc national de Kakadu lorsqu’il a été attaq lire plus

Belga

20 janvier 2017 Plusieurs milliers de manifestants anti-Trump à New York

Plusieurs milliers de personnes, dont de nombreuses célébrités, se sont rassemblées jeudi à New York pour protester contre les positions du futur président américain Donald Trump, à la veille de son investiture à Washington. Ils é lire plus

Belga

20 janvier 2017 Gambie: la Cédéao suspend les opérations militaires pour une dernière médiation

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a annoncé avoir suspendu son opération militaire lancée jeudi pour contraindre Yahya Jammeh à céder le pouvoir, le temps d’une dernière médiation guin lire plus

Belga

20 janvier 2017 A la veille de son investiture, Donald Trump promet de rassembler un pays déchiré

A la veille de sa prestation de serment comme président des Etats-Unis, Donald Trump a promis jeudi aux Américains de rassembler une nation politiquement déchirée, lors d’un bref discours à Washington. « Nous allons rassembler notre pays », a-t-il déclar lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/