facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La police marocaine traque des poupées gonflables après des rumeurs

La vente présumée de poupées gonflables sur le grand marché de Casablanca a enflammé internet au Maroc et provoqué une opération de police pour saisir cet objet de plaisir, interdit dans le pays comme tous les autres sex-toys. La rumeur a été abondamment relayée ces derniers jours sur internet par un public essentiellement masculin: des poupées gonflables seraient en vente à Derb Omar, immense marché de gros à Casablanca, inondé de produits venus du monde entier, notamment de Chine.
Jeudi, deux journaux marocains arabophones consacraient des articles pleine page au sujet: « Les poupées sexuelles envahissent les souks », titrait notamment Asabah, soulignant cependant que « beaucoup s’interrogent sur la véracité de ces rumeurs ».
Le phénomène a alerté les services de sécurité et des policiers en civils ont effectué une descente infructueuse dans la zone chinoise du marché, selon la presse locale.
« Les seules poupées sur lesquelles la police a réussi à mettre la main sont les habituels mannequins exposés sur la devanture des boutiques de vêtements », selon Asabah, qui assure que les commerçants chinois restent particulièrement suspectés.
Sollicité par l’AFP, le ministère marocain de l’Intérieur n’a pas fait de commentaire.
Le président de l’association des commerçants de Derb Omar, Abderrazak Lazrak, a lui « formellement démenti cette rumeur », au micro du site Kifache TV, appelant « à ne pas confondre » avec les ordinaires mannequins de présentation.
La rumeur a été manifestement alimentée par les images d’archives mélangées aux mini-reportages et micro-trottoirs effectués en début de semaine par des médias locaux, comme la webtélé locale Chouf TV.
Beaucoup d’internautes se sont indignés de la présence supposée de ces poupées gonflables au Maroc mais d’autres s’en sont amusés, comme certaines utilisatrices de Facebook réclamant leur poupée en version masculine.
Les sex-toys sont de facto interdits au Maroc, où la législation punit « quiconque produit, diffuse, publie, importe, exporte, expose, vend ou détient des matières pornographiques similaires », rappelle la presse locale.
On en trouve cependant sous le manteau, ramenés notamment des sex-shops des enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila ou d’Europe.
En 2012, un homme qui commercialisait des produits similaires à Casablanca avait été condamné à huit mois de prison ferme.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 mars 2017 Armes nucléaires: les USA et une vingtaine de pays contre un traité d'interdiction

Les Etats-Unis, entourés d’une vingtaine de pays dont le Royaume-Uni et la France, ont justifié lundi leur opposition à un traité qui interdirait les armes nucléaires, le jugeant irréaliste face aux crises actuelles. « En tant que mère ou fille, il n’y lire plus

Belga

27 mars 2017 Paul McCartney travaillerait sur un nouvel album

L’ex-Beatle a confié sur BBC Radio s’être associé avec le producteur Greg Kurstin pour son prochain opus. L’année 2017 serait donc une année chargée pour le musicien, qui a sorti le 24 mars dernier une nouvelle édition de son album solo « Flowers in the lire plus

Belga

27 mars 2017 Jared Kushner, gendre de Trump, témoignera dans l'enquête sur le rôle de Moscou

Le gendre et proche conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner, témoignera devant la puissante commission du Renseignement du Sénat américain qui enquête sur l’interférence de Moscou dans la présidentielle américaine, a lire plus

Belga

27 mars 2017 Les conclusions de la commission d'enquête Panama Papers pas attendues avant la fin mai

Les conclusions de la commission d’enquête parlementaire consacrée aux Panama Papers ne sont pas attendues avant la fin du mois de mai, a indiqué lundi Ahmed Laaouej, son président, au terme des premières auditions à huis clos de cette commission charg lire plus

Belga

27 mars 2017 Visa à une famille syrienne: les avocats de la famille expriment leur déception et fustigent l'attitude de l'Etat

Les avocats de la famille syrienne finalement déboutée devant le Conseil du contentieux des étrangers ont exprimé lundi leur déception. La juridiction de recours a pris une décision de nature essentiellement technique qui empêchera un jugement sur le f lire plus

Belga

27 mars 2017 Légère baisse de la fréquentation des sites touristiques wallons en 2016

Les 221 attractions du secteur touristique wallon ont accueilli 8.831.210 visiteurs en 2016, soit une baisse de 6% par rapport à l’année précédente, a annoncé lundi le ministre wallon du Tourisme, René Collin (cdH), lors d’une conférence de presse au lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/