La plateforme Liveurope, dont fait partie l'Ancienne Belgique, continue de croître

Liveurope, la plateforme collaborative de 13 salles de concerts européennes, dont l’Ancienne Belgique à Bruxelles, continue de croître: elle accueille de nouveaux artistes, plus de diversité et plus de lieux. « Grâce à un mécanisme de financement stimulant, les salles de concerts sont incitées à programmer des groupes européens émergents. Plus elles planifient de concerts, plus elles reçoivent de moyens financiers », rappelle Dirk de Clippeleir, directeur de l’Ancienne Belgique. Liveurope est la première initiative du genre. Elle a été mise sur pied en 2014 par une association de salles de concerts européennes, soutenues par le programme « Creative Europe » de la Commission européenne, afin de favoriser la diffusion des nouveaux talents du continent.
Deux ans après le lancement de l’initiative, les résultats sont indéniablement positifs, selon Dirk de Clippeleir. « Dans les 13 salles actuellement membres de la plateforme, 837 groupes issus de 36 pays ont été programmés. »
« Si l’on regarde la programmation de nos membres avant l’instauration de ce système de ‘bonus’, c’est clair que Liveurope fait la différence », selon Fabien Miclet, coordinateur de la plateforme. « En moyenne, nos membres programmaient une vingtaine de jeunes artistes européens par an. Aujourd’hui, on tourne autour des 35 concerts. Seulement deux ans après le lancement de Liveurope, on peut déjà parler d’une augmentation de plus de 50% des shows de jeunes talents européens. »
Les résultats de la première année, présentés en octobre 2015, avaient déjà été encourageants, avec 380 jeunes artistes programmés (35% de plus qu’avant le lancement de Liveurope). Avec 457 concerts au cours de la deuxième années, on parle désormais d’une nouvelle hausse de 20%, alors que l’enveloppe financière n’a quant à elle pas été revue à la hausse.

Partager l'article

26 septembre 2016 - 15h40