facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La photo d'un chanteur tunisien avec un militaire israélien crée la controverse

Une star de la chanson tunisienne, Saber Rebaï, qui doit donner cette semaine un concert en Cisjordanie occupée, a dû s’expliquer après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une photo de lui en compagnie d’un soldat israélien. Cible de multiples critiques, le chanteur a affirmé pour sa défense qu’il ne savait pas que l’homme était un soldat israélien et qu’il avait « toujours rejeté la normalisation », un terme utilisé par les Palestiniens faisant allusion à une reconnaissance de l’existence de l’Etat d’Israël.
La photo controversée a été prise alors que Saber Rebaï passait la frontière entre la Jordanie et la Cisjordanie en vue d’un concert prévu vendredi à Rawabi, une ville nouvelle palestinienne près de Ramallah.
Le chanteur a accepté d’être pris en photo au côté d’un militaire en uniforme du Cogat, l’organe du ministère israélien de la Défense en charge des Territoires occupés, nommé Hadi Khatib.
Le Cogat a ensuite posté cette photo en disant être « heureux de faire la promotion de concerts ».
Il a par la suite retiré la photo, mais celle-ci a quand même été largement diffusée sur les réseaux sociaux palestiniens. Un médecin de la bande de Gaza a écrit « honte à toi » à l’adresse du chanteur.
Saber Rebaï, juge dans la version arabe de « The Voice », une émission de télé-crochet musical, a affirmé qu’il ne savait pas que Hadi Khatib était un militaire.
« Il s’est présenté comme un Arabe et m’a expliqué qu’il était chargé de faciliter mon passage et celui des membres de mon groupe de façon à ce qu’il n’y ait pas de communication avec l’armée israélienne », a affirmé le chanteur dans un communiqué.
Saber Rebaï a assuré qu’il est « depuis longtemps un partisan de la cause palestinienne et qu’il rejetait une normalisation avec l’ennemi qu’est Israël », a ajouté le communiqué.
Il a également posté des photos de lui avec le président palestinien Mahmoud Abbas.
La Tunisie et Israël ont ouvert des bureaux d’intérêts en 1996 à Tunis et Tel-Aviv à la suite des accords d’autonomie conclus entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).
Mais à la suite du déclenchement de la seconde Intifada en l’an 2000, la Tunisie a rompu officiellement tout lien diplomatique avec Israël provoquant la fermeture des bureaux d’intérêts.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mars 2017 L'aéroport londonien de Stansted bloqué par une manifestation anti-expulsions

La piste d’atterrissage de l’aéroport londonien de Stansted a été temporairement bloquée mardi soir en raison d’une manifestation visant, selon les organisateurs, à empêcher des expulsions vers le Nigeria. Huit vols ont été détourn lire plus

Belga

29 mars 2017 Quatre banques françaises et l'assureur AXA financent la colonisation israélienne

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la Fédération lire plus

Belga

29 mars 2017 Scandale d'eau contaminée à Flint: les tuyaux en plomb seront remplacés

Un juge fédéral a approuvé mardi un règlement qui oblige les autorités américaines à payer 97 millions de dollars dans un procès sur la contamination de l’eau potable dans la ville américaine de Flint, exigeant que tous les tuyaux de plo lire plus

Belga

29 mars 2017 USA: des condamnés à mort contestent leur exécution groupée

Des condamnés à mort dans l’Etat américain de l’Arkansas ont saisi la justice mardi pour contester l’avancement et le regroupement de leurs dates d’exécution sur une période de dix jours en avril. « Ce calendrier effréné imposé par l’Etat cause lire plus

Belga

29 mars 2017 ExxonMobil demande à l'administration Trump de respecter les accords sur le climat

La compagnie pétrolière ExxonMobil a demandé à l’administration Trump de respecter l’accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique que la Maison Blanche juge « mauvais », selon une lettre communiquée mardi par cette entreprise à l’AFP. lire plus

Belga

29 mars 2017 USA: le Congrès révoque un texte de protection de la vie privée sur internet

Les fournisseurs d’accès à internet américains pourront continuer à vendre les données personnelles de leurs clients à des tiers sans obtenir d’autorisation explicite, après la révocation par le Congrès mardi d’une réglementation lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/