"La manière dont les compétences s'exercent doit être repensée" (Maxime Prévot)

Le ministre wallon Maxime Prévot (CDH) ne verrait pas d’un mauvais œil le transfert de compétences supplémentaires à la Région wallonne, ressort-il d’une interview accordée au quotidien Le Soir et publiée samedi. Interrogé sur la possibilité de régionaliser rapidement la culture et l’enseignement, sans réforme de l’Etat, le ministre répond que « ce ne sont pas des idées qui lui hérissent le poil ». « Aujourd’hui, davantage que la répartition des compétences, c’est la manière dont elles s’exercent qui doit être repensée. On a besoin d’un lien très fort entre Bruxelles et la Région wallonne », affirme le Namurois.
« Est-ce qu’un parlement et un gouvernement spécifiques pour la Fédération Wallonie-Bruxelles sont le bon outil ? On peut en débattre », avance-t-il.
Que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles soit composé de ministres régionaux wallons et bruxellois est « peut-être une perspective vers laquelle on doit tendre à terme », selon le ministre. Il ajoute qu’il ne faut avoir aucun tabou y compris pour la refédéralisation de certaines compétences.

Partager l'article

09 juillet 2016 - 07h25