La direction juge les dégradations "particulièrement graves"

La direction de Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi) a qualifié, par l’intermédiaire de sa porte-parole, de « particulièrement graves » les dégradations survenues lundi matin sur un des parkings de l’entreprise. L’incendie bouté a détruit un engin mécanique et en a endommagé un autre, selon la porte-parole. « Ces faits font peser un risque sur le déroulement des négociations et le financement du plan social que la direction locale œuvre à mettre en place », a déclaré la porte-parole lundi après-midi. Les responsables de l’entreprise vont désormais tenter d’identifier les auteurs des dégradations. « S’ils sont identifiés, ils seront sanctionnés pour faute grave », a prévenu la porte-parole.

La direction locale a également démenti l’information selon laquelle les primes de départ actuellement en discussion sont inférieures à celles proposées en 2013 lors de la précédente restructuration. « Le montant est supérieur pour les travailleurs qui ont moins de 15 ans d’ancienneté et équivalent pour ceux qui ont plus de 15 ans », a précisé la porte-parole.

Depuis quelques jours, le mécontentement sur le site est vif. Selon les syndicats, celui-ci est notamment lié au rejet par le groupe de l’alternative proposée par quelques cadres à la mi-janvier et aux montants des primes de départ annoncés par la direction lors des premières réunions de « débroussaillage ».

Lundi matin, après une assemblée générale du personnel, les travailleurs ont décidé de partir en grève durant 24 heures.

Partager l'article

06 février 2017 - 15h00