La direction de l'Antwerp veut des sanctions sévères contre les fauteurs de troubles

La direction du club de l’Antwerp veut que les responsables des violents incidents ayant éclaté samedi soir à Deurne après la rencontre face à Eupen soient sévèrement sanctionnés. “Les individus qui ont porté atteinte au club et à toute la communauté seront poursuivis par tous les moyens et signalés au parquet et au ministère de l’Intérieur”, stipule un communiqué du matricule numéro 1 dimanche soir. “Le club lui-même décrétera une interdiction de stade et étudie la possibilité d’émettre des interdictions de stade à vie pour les violences, envahissements de terrain et jets d’objets sur la pelouse.”
Des échauffourées attribuées aux supporters anversois sont survenues après le match Antwerp-Eupen (0-0) samedi soir à Deurne, dans et aux alentours du Bosuil. Avec ce partage, le plus vieux club du pays est passé à côté d’une promotion vers la première division, qu’il a quittée en 2004.
Douze policiers ont été légèrement blessés. Trois hooligans ont fait l’objet d’une arrestation administrative, deux autres d’une arrestation judiciaire.

Partager l'article

02 mai 2016 - 03h35