facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

La coalition internationale pourrait avoir bombardé involontairement l'armée syrienne

La coalition internationale contre le groupe État islamique a indiqué samedi avoir bombardé ce qu’elle pensait être une position de combat djihadiste en Syrie, mais elle a mis fin à cette opération dès que Moscou l’a prévenue qu’il s’agissait peut-être de militaires syriens. « Plus tôt aujourd’hui un avion de la coalition a effectué un bombardement au sud de Deir Ezzor, en Syrie », indique un communiqué du commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom).
« Les forces de la coalition pensaient qu’elles frappaient une position de combat de l’EI qu’elles suivaient depuis un certain temps avant le bombardement. La frappe a été arrêtée immédiatement quand les responsables de la coalition ont été informés par des responsables russes qu’il était possible que du personnel et des véhicules ciblés faisaient partie de l’armée syrienne », explique le Centcom.
Celui-ci précise que la frappe aérienne s’est produite dans une zone où la coalition avait déjà bombardé par le passé. Les Russes avaient été informés au préalable de cette frappe, une démarche « de courtoisie professionnelle » pour ne pas risquer d’incident entre appareils de la coalition et avions russes au-dessus de la Syrie, mais qui n’est pas obligatoire.
« La Syrie est un théâtre d’opérations complexe avec différentes forces militaires et milices agissant dans un périmètre proche, mais la coalition ne ciblerait jamais intentionnellement une unité militaire syrienne », affirme encore le Centcom. « La coalition va se pencher sur les circonstances de cette frappe et voir si des leçons peuvent en être tirées. »
Damas et Moscou avaient accusé plus tôt dans la journée la coalition internationale menée par les Etats-Unis d’avoir mené ce bombardement meurtrier. Selon l’observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), cette frappe a tué au moins 80 soldats syriens, Moscou donnant un bilan de 62 morts.
Ce bombardement intervient au cinquième jour d’une fragile trêve issue d’un accord entre les Etats-Unis et la Russie pour tenter de trouver une solution à la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011 et a fait plus de 300.000 morts.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 mars 2017 Colombie: 2,7 tonnes de cocaïne saisies au large de l'Equateur et du Costa Rica

La Colombie a saisi 2,7 tonnes de cocaïne destinées aux Etats-Unis, lors de deux opérations au large de l’Equateur et du Costa Rica, en collaboration avec les autorités de ces pays et Interpol, a annoncé jeudi la police colombienne. Une première saisie a lire plus

Belga

23 mars 2017 "Nazi": Erdogan continuera tant qu'on l'appellera "dictateur"

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé jeudi qu’il continuerait d’employer les termes « fasciste » et « nazi » contre des dirigeants européens tant qu’il serait qualifié de « dictateur » par ces derniers. « Alors quoi, vous avez le droit d’appeler Erdogan +dictateur+, lire plus

Belga

23 mars 2017 Un Américain juif favorable à la colonisation bientôt ambassadeur en Israël

Le Sénat des Etats-Unis a confirmé jeudi la nomination du prochain ambassadeur de Washington en Israël, David Friedman, un avocat américain juif proche de Donald Trump et controversé pour ses positions radicales en faveur de la colonisation dans les Territoires pales lire plus

Belga

23 mars 2017 Décès de l'écrivain français Serge Doubrovsky, père de l'autofiction

L’écrivain français et critique littéraire Serge Doubrovsky, inventeur du concept d’autofiction, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 88 ans à Paris, a-t-on appris auprès de l’université de New York lire plus

Belga

23 mars 2017 Allemagne: être séropositif n'empêche plus d'intégrer l'armée

Être séropositif n’est plus un obstacle pour intégrer l’armée allemande, pour peu que le candidat ne souffre d’aucun symptôme du sida et soit sous traitement antirétroviral, a indiqué jeudi le ministère allemand de la Défense. « L’exclusion lire plus

Belga

23 mars 2017 Afghanistan: 400.000 enfants vont abandonner l'école en 2017 en raison de l'insécurité

Plus de 400.000 enfants afghans devraient abandonner l’école cette année, en raison notamment d’une insécurité grandissante dans leur pays, ce qui les rendra particulièrement vulnérables face notamment au travail forcé et à l’enrôlement d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/