La Chine va lancer une sonde en direction de la Lune en novembre

La Chine lancera fin novembre une sonde vers la Lune. Un module atterisseur de la mission Chang’e-5 doit se poser sur le satellite naturel de la Terre, y prélever des échantillons et revenir sur Terre, précise lundi l’agence officielle Xinhua.
Cette mission constituera plusieurs “premières” pour l’aérospatiale chinoise. Ce sera la première fois qu’un robot prendra des échantillons du sol lunaire, la première fois aussi qu’un engin spatial chinois redécollera de la Lune, selon Xinhua qui cite l’agence spatiale chinoise CASC.

La sonde qui devrait peser 8,2 tonnes, selon le consultant Ye Peijan, sera constituée de quatre parties: un atterrisseur, un module destiné à la phase en orbite, un autre qui redécollera et un dernier qui reviendra sur Terre. C’est ce dernier qui contiendra les échantillons prélevés.

Le lancement se fera depuis la base de Wenchang, dans la province de Hainan (sud).

En 2013, Pékin avait envoyé une jeep robot sur la Lune avec l’objectif d’étudier sa structure géologique. Cet engin a rendu l’âme en août dernier après de nombreuses pannes.

L’envoi d’une sonde sur la face cachée de la Lune est prévu pour 2018.

Partager l'article

23 janvier 2017 - 13h25