La CDU de Merkel passe le test de la Sarre, avec 40,7% des voix

Le parti conservateur de la chancelière allemande Angela Merkel, la CDU (Union des chrétiens-démocrates), s’est extirpé d’un premier scrutin-test largement suivi par les observateurs, dimanche dans le Land de la Sarre, avec une victoire convaincante face à ses rivaux du centre-gauche du SPD. Selon les premiers résultats officiels, publiés dimanche soir, la CDU a récolté 40,7% des votes, le SPD en engrangeant 29,6% dans ce petit Land frontalier de la France et du Grand-Duché, qui compte moins d’un million d’habitants. Die Linke a fait un score de 12,9%, devant l’AfD qui obtient 6,2%.

Les sondages effectués avant le vote avaient pourtant donné les deux principales parties adversaires au coude à coude. Alors que le scrutin, considéré comme un premier test majeur en vue des législatives fédérales de septembre prochain, aurait pu voir un renversement régional se produire au profit d’une alliance portée par les sociaux-démocrates de Martin Schulz, la CDU en est finalement ressortie renforcée. Le parti, aux commandes depuis 18 ans dans cette ancienne région minière et ouvrière, a même amélioré son score par rapport aux précédentes élections législatives régionales dans la Sarre, quand elle avait récolté 35% des voix en 2012.
Les résultats sont un douloureux contrecoup pour le SPD, qui avait connu un regain de mobilisation avec l’arrivée à sa présidence de l’ex-président du Parlement européen Martin Schulz et l’annonce de sa participation à la course à la chancellerie.
« Ce n’est certainement pas une soirée heureuse pour nous, et pas pour moi non plus », a lâché un Schulz reconnaissant la défaite en Sarre, dimanche. « En venant ici, j’espérais que l’on finirait au même niveau (que la CDU dans les votes, NDLR), voire même devant ».
Le parti de l’extrême droite anti-immigration AfD (Alternative pour l’Allemagne) a récolté 6,2% des voix, ce qui fait de la Sarre le 11e des 16 Etats fédérés du pays où la formation eurosceptique atteint les 5% nécessaires pour entrer au parlement régional. Comparativement aux 9% que lui accordent les sondages au niveau national, ce résultat n’est cependant pas une percée victorieuse pour l’AfD. Le sujet de la crise migratoire s’abattant sur l’Europe, une vague qui a littéralement porté l’AfD, s’est en effet largement essoufflé durant les derniers mois. La présidente de l’AfD, Frauke Petry, a indiqué être « fière » du résultat obtenu dans la Sarre, tout en regrettant que l’électorat ait choisi la voie de la continuité de la « grande coalition » CDU-SPD, synonyme selon elle de « stagnation ».
Les résultats officiels définitifs du scrutin régional de la Sarre sont attendus tôt ce lundi.
Les deux prochains rendez-vous régionaux importants, indicateurs en vue des élections fédérales, seront les élections du 7 mai en Schleswig-Holstein, dans le nord, et celles du 14 mai en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Partager l'article

27 mars 2017 - 01h40