La Belgique signe un accord de coopération policière avec la Serbie

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et son homologue serbe Nebojsa Stefanovic ont signé mardi à Belgrade un accord de coopération entre les services de police des deux pays, en présence de la commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle. L’accord prévoit un meilleur échange d’informations entre les deux pays, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Etant donné que la Serbie n’est pas membre de l’Union européenne, l’échange d’informations entre les deux Etats passait jusqu’à présent via Interpol. Le nouvel accord de coopération permettra désormais aux services de police de disposer d’un point contact bilatéral direct.

“Tout travail sur la sécurité commence par le partage d’informations. Avec cet accord, celui-ci se fera plus facilement”, a indiqué Jan Jambon.

Selon lui, l’accord aidera la Belgique dans sa lutte contre le terrorisme. “Quand des combattants reviennent de Syrie, la Serbie fait partie des étapes possibles de leur voyage. Si nous avons déjà à ce moment-là des informations à leur sujet, les autorités serbes peuvent directement les arrêter et nous en informer.”

La collaboration doit aussi permettre de lutter contre le phénomène des bandes itinérantes serbes, dont certaines se sont rendues coupables de cambriolages. “Nous constatons dans nos statistiques de criminalité la présence de nombreux Serbes armés”, a expliqué Catherine De Bolle. “Cela provient du fait que les armes sont bon marché et très nombreuses ici en Serbie, suite à la guerre qui a déchiré la région dans les années 90. Nous pouvons donc profiter efficacement de cet accord pour également endiguer le trafic d’armes.”

Partager l'article

07 février 2017 - 13h30