La Belgique est un pays attirant pour les talents étrangers

La Belgique est un pays attirant grâce à une politique migratoire efficace pour les travailleurs étrangers hautement qualifiés, ressort-il d’une étude sur l’immigration réalisée par Deloitte. Ces talents représentent une plus-value majeure sur le plan du développement économique à long terme, estime le bureau de consultance. Les raisons de cette attractivité: la rapidité, le faible coût et l’accessibilité des conditions d’obtention d’un permis de travail. La délivrance d’un permis de travail a lieu en moyenne dans les deux à trois semaines contre un mois minimum dans plus de la moitié des pays qui participent à l’enquête. Le régime d’immigration belge applicable aux étrangers hautement qualifiés requiert de plus un faible niveau de salaire que les travailleurs de la connaissance doivent atteindre: 39.824 euros sur base annuelle. Enfin, la Belgique est peu exigeante quant au niveau de formation et le seul document exigé est un certificat médical.

L’impact de certaines initiatives européennes est par ailleurs “très limité”, selon Deloitte. “Pour les entreprises internationales, la Carte bleue européenne, promue en son temps comme l’homologue de la ‘Green Card’ américaine, est un échec. Seules quelques cartes sont délivrées chaque année en Belgique. Il faut un temps considérable pour faire valider cette carte et celle-ci ne permet de travailler que dans un seul pays européen, contrairement à ce que son nom suggère”, explique Matthias Lommers, director chez Deloitte, concédant toutefois que c’est un pas en avant dans la direction d’une harmonisation de la politique migratoire au niveau européen mais “que ces mesures ont tendance à complexifier davantage les procédures d’immigration locales existantes”.

Partager l'article

07 juin 2016 - 11h25