Koen Geens compte contraindre les ASBL de révéler leurs sources de financement

Toutes les ASBL (associations sans but lucratif) devront prochainement déclarer leurs sources de financement, selon une mesure émanant du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), rapportée jeudi dans L’Echo et De Tijd. Il s’agit de sortir de l’opacité les flux financiers de quelque 100.000 ASBL enregistrées en Belgique. Ces associations sans but lucratif devront indiquer, dans leurs comptes annuels, l’identité de leurs bailleurs de fonds et les montants perçus. Elles sont actuellement soumises à très peu d’obligation en la matière.

« Le ministre ne doit donner son aval qu’en cas de donation d’une valeur supérieure ou égale à 100.000 euros faite par acte notarié », explique Koen Geens. « Mais la mesure ne concerne pas les donations dites de la main à la main, les virements bancaires et les donations entre personnes morales. C’est la raison pour laquelle je souhaite, par cet arrêté royal, changer les règles du jeu afin que chaque ASBL ait l’obligation d’indiquer dans ses comptes annuels les financements perçus et l’identité des bailleurs de fonds. »

Cette mesure ne devrait pas engendrer de charges conséquentes pour les ASBL mais pourrait jouer un rôle important dans la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

Partager l'article

27 avril 2017 - 07h10