Jusqu'à 1.700 licenciements secs, selon le CEO d'ING Belgique

Sur les 7.000 emplois menacés à travers le monde chez ING, 3.500 équivalents temps-plein le sont en Belgique, a confirmé lundi matin la direction de la banque. Les 350 départs volontaires enregistrés en 2016 ayant déjà été comptabilisés dans le plan, le nombre d’emplois menacés se porte à 3.158. « Cette réduction serait en grande partie réalisée par des départs naturels, menant le nombre de personnes concernées par les licenciements à maximum 1.700 », selon le CEO d’ING Belgique, Rik Vandenberghe, dans une communication de la direction au personnel. Pour Philippe Samek, responsable CNE pour le secteur de la Finance, « il est encore trop tôt pour en parler (des 1.700 licenciements, ndlr) car cela fait l’objet de la négociation sociale ».

Partager l'article

03 octobre 2016 - 08h35